France2 veut vous choquer

TELEVISION La chaîne va diffuser un documentaire sur «les dangers de la télé-réalité» reprenant l'expérience de Milgram et montrant qu'un individu ordinaire est prêt, sur ordre, à infliger des secousses électriques à un autre...

Avec agence

— 

Don Adams, dans «Shock it to Me», en 1969.
Don Adams, dans «Shock it to Me», en 1969. — NBC/SIPA

Jusqu’où peut aller la télé? Jusqu’où peut aller un candidat à une émission de télé? Les réponses seront peut-être sur France 2 prochainement. Confirmant une information de «Libération», la chaîne publique a reconnu samedi qu’elle diffusera «avant la fin 2009» un documentaire sur les dangers de la télé-réalité, dans lequel sera reproduit une expérience américaine montrant qu'un individu ordinaire est prêt, sur ordre, à infliger des secousses électriques à un autre.

Expérience de Milgram

Le documentaire, produit par Christophe Nick, s'appuie sur une expérience effectuée aux Etats-Unis, de 1960 à 1963, par le psychologue américain Stanley Milgram. Dans cette expérience, un individu était fermement invité par le responsable du laboratoire à infliger à une autre personne des secousses électriques de plus en plus fortes lorsque ce dernier fournissait de mauvaises réponses à ses questions. En réalité, aucun choc électrique n'était infligé, mais le cobaye l'ignorait. L'expérience avait montré que 62,5% des sujets n'hésitaient pas à infliger la décharge maximum.

Pour son documentaire, baptisé, selon «Libération», «La zone Xtrême», Christophe Nick a simplement transposé l'expérience de Milgram sous forme de jeu télévisé, dans l'esprit des émissions de télé-réalité. Il s'agit de montrer que l'autorité d'un animateur de télévision peut pousser un candidat à commettre des actes qu'il croit être de torture.

Bas-fonds

Mais «Libération», qui a pu assister au tournage, se montre dubitatif. Christophe Nick «use pour son documentaire anti-télé-réalité des mêmes moyens contestables que ces émissions qui poussent leurs participants, volontaires, à explorer leurs bas-fonds», estime Paul Quinio dans un éditorial.

«Les documentaires qui seront diffusés lors de la soirée spéciale consacrée à ce sujet doivent permettre de comprendre les mécanismes de cette forme de télévision, le comportement des candidats, celui du public et enfin, celui des téléspectateurs et leurs rapports aux programmes extrêmes», assure France Télévisions.

France 2 précise enfin que les «résultats bruts» du tournage de Christophe Nick, auquel ont participé 80 candidats et qui a respecté «totalement» les conditions éthiques imposées par les scientifiques associés au projet, «doivent maintenant être analysés». Les résultats ne seront pas officialisés «avant plusieurs mois».

Et vous, qu’en pensez-vous? Une telle émission vous intéresse-t-elle?