Télévision

Du classique à pas cadencés

« Tous les artistes nommés jouent, qu’ils gagnent ou non », s’enorgueillit Louis Bricard, président des 11es Victoires de la musique classique, ce soir sur France 3. Plus d’une vingtaine de séquences musicales émailleront cette soirée présentée, en direct

« Tous les artistes nommés jouent, qu’ils gagnent ou non », s’enorgueillit Louis Bricard, président des 11es Victoires de la musique classique, ce soir sur France 3. Plus d’une vingtaine de séquences musicales émailleront cette soirée présentée, en direct de Lille, par Patrick de Carolis et Frédéric Lodéon, animateur du « Carrefour de Lodéon », sur France Inter. Les artistes devront se plier à à un timing draconien. Les pièces devront durer trois ou quatre minutes en moyenne. « Si des coupes sont nécessaires, poursuit Louis Bricard, elles sont faites par les artistes en compagnie de Raymond Alessandrini, le directeur musical des Victoires. » Tout le monde jouera le jeu, même les plus célèbres, comme les chanteurs d’opéra Roberto Alagna, Montserrat Caballé, le violoncelliste Rostropovitch ou la pianiste Hélène Grimaud. « Nous n’imposons pas d’oeuvres, nous faisons des propositions », conclut Louis Bricard. Et les propositions sont belles, comme celle de Rostropovitch jouant avec des « Révélations » des années précédentes au sein d’un octuor de violoncelles. F. V.