Viré des «Z’Amours» pour une blague de mauvais goût, Tex a saisi les prud’hommes

LICENCIEMENT Tex a annoncé au micro d’Europe 1 avoir lancé une procédure aux prud’hommes contre la société de production de l’émission de France 2…

A.D.

— 

L'ex animateur des « Z'Amours », Tex.
L'ex animateur des « Z'Amours », Tex. — BENAROCH/SIPA

Aux commandes de l’émission Les Z’Amours pendant dix-sept ans, Tex a été viré après avoir balancé une blague de mauvais goût sur les violences conjugales. Il a confié ce mardi à Philippe Vandel, dans l’émission Village médias sur Europe 1, avoir lancé une procédure aux prud’hommes contre son ancienne société de production, Sony Pictures Television, pour rupture de contrat.

« Je n’ai vu personne, c’était un couperet », a déploré l’animateur. « Je ne leur parle plus à France Télévisions, c’est terminé. Ils ne m’ont même pas parlé. J’ai juste reçu un recommandé pour me dire “au revoir, c’est fini jeune homme” ». J’ai eu le sentiment qu’ils abandonnaient un de leurs enfants », a-t-il encore confié.

« J’aurais adoré les rencontrer »

L’animateur affirme avoir appelé la directrice des programmes lorsqu’il a appris son éviction pour obtenir des explications. « Elle m’a répondu des trucs en l’air qui ne méritent même pas d’être commentés. J’aurais adoré les rencontrer, qu’ils viennent me voir. Ils disent qu’ils m’ont prévenu, c’est faux », a assuré Tex.

Evincé de Questions pour un champion fin 2015, Julien Lepers avait réclamé à son ancien employeur 3,4 millions d’euros. « Bien sûr qu’on réclame quand on est au chômage… », a commenté Tex sans dévoiler le montant demandé. « C’est très étrange de se retrouver au chômage », a déclaré Tex qui va désormais se consacrer à la scène.