«Bienvenue chez nous»: Deux candi­dats ne gardent pas de « bons souve­nirs » de l’émis­sion

EMISSION Les propriétaires de la Villa Fani à Thiers estiment que la production pousse les candidats à « chercher la petite bête »…

20 minutes avec agence

— 

Pierre et Christine ont critiqué l'émission de TF1 « Bienvenue chez nous ».
Pierre et Christine ont critiqué l'émission de TF1 « Bienvenue chez nous ». — Capture d'écran TF1 Replay

Pierre Hajfani et sa mère participent depuis ce lundi 26 mars à Bienvenue chez nous. Dans cette émission, des propriétaires de maisons d’hôtes se reçoivent les uns chez les autres à tour de rôle afin de juger les prestations. À la fin de la semaine, ceux qui ont obtenu la meilleure note remportent 3.000 euros.

Mais les deux candidats de Thiers (Puy-de-Dôme) ont déclaré au quotidien La Montagne qu’ils ne garderaient pas « un bon souvenir » de leur passage dans le programme de  TF1.

« Chercher la petite bête »

« Nous n’avons aucun regret mais nous n’en gardons pas de bons souvenirs », a confié Pierre Hajfani, propriétaire de la Villa Fani. Sa mère et lui ont vite compris que cela ne correspondait pas à leur offre. Eux qui ont pour objectif de développer une franchise avec salle de réception et hébergements pour accueillir divers événements se sont retrouvés dans une émission consacrée aux maisons d’hôtes traditionnelles.

>> A lire aussi : «Les Touristes : Mission safari»: La nouvelle émission de TF1 mixe «La Ferme célébrités» et «Koh Lanta»

« La production pousse aussi les participants à chercher la petite bête. On nous demande d’inspecter la poussière dans les moindres recoins mais en réalité aucun vrai client ne fait ça », assure Pierre Hajfani. « Ça casse et ça clashe », ajoute-t-il.

« Nous étions très mal à l’aise

Par ailleurs, les propriétaires de la Villa Fani n’ont pas vraiment aimé l’état d’esprit général. « Nous avons dormi dans la chambre d’un couple propriétaire. Nous ne pouvions pas juger cette pièce intime et étions très mal à l’aise à l’idée de passer la nuit ici », explique Pierre Hajfani.

>> A lire aussi : «Mariés au premier regard»: Emma et Florian, c'est fini! Le dernier couple de l'émission se sépare

Pourtant, ils ne regrettent pas d’avoir participé au programme : « Tout s’est très bien passé avec la production, elle a été très à l’écoute sauf sur certains points. Nous regrettons notamment de ne pas avoir pu présenter les couteaux thiernois. Nous sommes installés dans la capitale mondiale du couteau, c’est quand même malheureux de ne pas valoriser ce savoir-faire », ont souligné les deux candidats.