VIDEO. Jeremstar dans «TPMP»: «On m’a demandé de m’exprimer ailleurs»

RETOUR L'ex-chroniqueur s'est exprimé sur le plateau de l'émission « Touche pas à mon poste » ce lundi soir...

L.Br. avec AFP

— 

Jeremstar à Paris, le 5 juillet 2017.
Jeremstar à Paris, le 5 juillet 2017. — BALTEL/SIPA

Jeremstar était attendu par des chroniqueurs enragés  sur le plateau de C8 ce lundi. Le blogueur de 31 ans, vêtu sobrement de noir, est arrivé à 21 heures sur le plateau, dix minutes avant la fin de l’émission.  Cyril Hanouna en a profité pour revenir sur ses débuts, de son passage dans l’émission de dating, Next aux Terriens du Dimanche, en passant par ses interviews « baignoire ».

Le chroniqueur avait fait son retour jeudi après plusieurs semaines de silence dans l’émission Quotidien de Yann Barthes, la concurrente de TPMP. C’était sa première apparition télévisée depuis le « Jeremstargate ». Dans cette affaire, l’un de ses proches, Pascal Cardonna surnommé « Babybel », a été accusé de viol et de corruption de mineurs.

Sur le plateau, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs s’expriment sur le choix de Jeremstar de réagir sur une chaîne concurrente. « Amertume et colère folle » pour Gilles Verdez, « inélégant » pour Valérie Benaïm. « On m’accuse d’avoir trahi ma famille, ma chaîne. Il faut savoir que mon retour sur C8 était planifié. Mais cette date a sans cesse été décalée. (…) Au final on m’a demandé de m’exprimer ailleurs », conclut l’ex-chroniqueur.

Un SMS de Thierry Ardisson

Une information confirmée par Thierry Ardisson, dans un SMS à Cyril Hanouna : « Les patrons de C8 ne voulaient pas le revoir sur C8 ». Jeremstar explique avoir été informé de la volonté des producteurs de le voir s’exprimer ailleurs. Le jeune homme a assuré qu’il aurait préféré être interviewé chez Thierry Ardisson, confiant qu’il y aurait été « plus à l’aise ». « J’espère que tu vas revenir », lui a dit Cyril Hanouna, qui lui a proposé de l’aider à convaincre les producteurs de la chaîne.

>> A lire aussi : VIDEO. L'image de marque de Jeremstar est-elle définitivement écornée?

L’affaire a commencé le 22 janvier, quand un étudiant de 18 ans a déposé plainte à Nîmes pour « viol sur mineur » à l'encontre de Pascal Cardonna et de Jeremstar, de son vrai nom Jeremy Gisclon. Une plainte qui a depuis lors été retirée.