Nicolas Sarkozy mis en examen: Jean-Pierre Pernaut vole à la rescousse de l'ex-président dans son «13 Heures»

COMMENTAIRE Le présentateur de TF1 est revenu sur les accusations contre l'ancien président de la République...

A.D.
— 
Jean-Pierre Pernaut présente le « 13 heures » de TF1 depuis le 22 février 1988
Jean-Pierre Pernaut présente le « 13 heures » de TF1 depuis le 22 février 1988 — IBO/SIPA

Un bien étrange commentaire. Jean-Pierre Pernaut est revenu sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour « corruption passive », « financement illégal de campagne électorale » et « recel de détournement de fonds publics » ce jeudi dans son 13 Heures au travers d'un reportage. Le sujet, d’une minute et vingt-six secondes, est illustré notamment par des archives montrant l’ex-chef de l’Etat en compagnie du dictateur à Paris et à Tripoli.

« On montre toujours des images de poignées de main entre Nicolas Sarkozy et le colonel Kadhafi », a lancé le présentateur après la diffusion du reportage. Et d’ajouter : « On pourrait vous montrer aussi, mais on n’a pas eu le temps, les images des frappes aériennes françaises qui ont abouti à l’échec et à la destruction du régime de Kadhafi. »

Entre « calomnie » et « 20 Heures » de TF1

Des éléments de langage qui résonnent avec le marathon médiatique des fidèles sarkozystes, tels que Nadine Morano, qui rappellent régulièrement le rôle de l’ancien président de la République dans la chute du dictateur.

Pour rappel, l’ex-chef d’Etat est accusé d’avoir financé illégalement sa campagne présidentielle de 2007 avec de l’argent libyen versé par le colonel Mouammar Kadhafi. L’ancien président de la République s’expliquera ce soir dans le 20 Heures de TF1 présenté par Gilles Bouleau sur ce qu’il qualifie de « calomnie », selon Le Figaro.