«Regarde-moi» sur TFX: Le silence à la télévision, un coup marketing risqué

EMISSION « Regarde-moi : un silence pour tout se dire » est diffusée ce jeudi sur TFX…

L.B.

— 

«Regarde-moi» diffusée sur TFX le 22 février 2018.
«Regarde-moi» diffusée sur TFX le 22 février 2018. — GROUPE TF1 TFX
  • Regarde-moi : un silence pour tout se dire est l'adaptation de l'émission allemande Look Me in The Eyes.
  • Le programme est animé par Karine Ferri.
  • Deux personnes doivent se faire face pendant plusieurs minutes dans le silence. 

Deux minutes de silence à se regarder dans les yeux. Regarde-moi : un silence pour tout se dire, diffusé ce jeudi sur TFX [ex-NT1] à 21 heures modernise le concept de Y’a que la vérité qui compte de Pascal Bataille et Laurent Fontaine avec cette émission un peu folle qui cherche à rabibocher les gens en les forçant à se regarder dans les yeux sans prononcer un seul mot pendant deux longues minutes. Pour tenter de surmonter une brouille ou de se dire l’inavouable, les participants se prêtent au jeu du mutisme. La manœuvre paraît périlleuse quand on sait que le silence est contre-indiqué sur le petit écran et à la radio.

>> A lire aussi : La grande tendance à la télé? Etre ensemble, pour le meilleur et le pire

« Dans ce cas, on peut mettre le silence au rang de l’expérimentation surtout quand on veut "rebrander" une chaîne, comme c’est le cas de NT1, rebaptisée TFX fin janvier », note Bertrand Villegas, cofondateur de l’agence de veille internationale The Wit. À l’origine, Regarde-moi se réapproprie le principe de certaines thérapies qui travaillent avec les yeux.

« Le silence peut faire passer l’émotion »

« Elle rénove le procédé de la confrontation avec une approche thérapeutique », poursuit-il. Et l’idée du silence lui permet surtout d’attirer l’attention. C’est un gadget de mise en scène qui lui permet de moderniser son aînée, Y a que la vérité qui compte, tout en jouant sur l’émotion avec des gros plans sur les visages, de la musique…

Depuis deux ans environ, on assiste a un regain d’intérêt pour les émissions d’émotainment [la contraction d’émotion et d’entertainment] à la télévision. La version originale allemande, Look Me in The Eyes, avait été présentée au Mipcom, le rendez-vous international des programmes télé à Cannes en octobre 2016. À peu près au même moment, les Pays-Bas avaient lancé Face to Face, programme dans lequel des personnes se regardaient dans les yeux pour se réconcilier. « L’émission n’a pas été prolongée dans les pays – l’Allemagne, l’Autriche et l’Australie – qui l’ont programmée, elle n’est pas vouée à s’installer sur le long terme », reprend Bertrand Villegas. On est plutôt sur de la télévision-spectacle où le silence permet de faire passer l’émotion.

« Le silence est un gimmick »

Si d’habitude il est contraignant et assez peu utilisé à la télévision et à la radio, dans Regarde-moi, il insiste sur les scènes de rencontre. Et le public a tendance à apprécier regarder les gens pleurer. « Le silence est un gimmick, comme le sont les battles dans The Voice. C’est une clé d’entrée dramatique, mais l’émission repose essentiellement sur l’émotion », insiste Bertrand Villegas.

« Le silence est utilisé au cinéma depuis longtemps, la télévision peut s’en inspirer, mais elle doit l’utiliser avec précaution, car il peut créer du stress chez le téléspectateur. Il a tendance à croire que son téléviseur est en panne », souligne avec humour Patrick Eveno, historien des médias. Et si le son est coupé trop longtemps, le spectateur va zapper pour vérifier que sa télé (ou sa radio) fonctionne. « Le risque, c’est qu’une fois qu’il a changé de chaîne, il ne revienne pas », observe l’historien. Mais les téléspectateurs de TFX ne devraient pas avoir ce problème.

La chaîne a évité ce piège en accompagnant de musique les séquences de rabibochage. Cela dit, observer deux personnes se regarder dans le blanc des yeux pendant deux minutes reste très très long. Ils ne seront pas à l’abri de zapper dans tous les cas.