«Les Marseillais Australia»: Bébé, mariage, déménagement... Est-ce la dernière saison des anciens?

C'EST LA FIN Alors que les candidats historiques approchent des 30 ans et se posent, l'émission pourrait prendre une autre tournure...

Claire Barrois
— 
L'affiche des «Marseillais Australia», diffusé sur W9 à partir du 26 février.
L'affiche des «Marseillais Australia», diffusé sur W9 à partir du 26 février. — Fanch DROUGARD/W9/Totajla/Shutterstock/W9
  • « Les Marseillais » reviennent le 26 février à 18h50 sur W9.
  • Dans le cadre de leurs nouvelles aventures, ils sont partis en Australie.
  • Avec tous les candidats historiques en couple, la saison s’annonce un peu plus « posée ».
  • Est-ce que ça veut dire que c’est leur dernière participation ? Nous le leur avons demandé.

Mariage, bébé, changement de vie… À l’approche de la trentaine, les candidats des Marseillais sont comme tout le monde, ils mûrissent et construisent leur futur. D’ailleurs, avec Julien et Kevin en couple avec Manon et Carla, et Jessica folle amoureuse de Thibault, la saison de cette année, Les Marseillais Australia, semble un peu plus calme que les autres. Le début de la fin des tournages pour les candidats historiques ?



« C’est vrai que ce tournage a été plus tranquille que d’habitude, concède Jessica, la star du programme. Avec Kevin en couple et Julien qui va être papa, c’est totalement nouveau. Tout le monde grandit, travaille en dehors. On construit notre vie. Le programme avance avec notre âge. Désormais, on a plus des histoires d’adultes. » Des histoires qui pourraient ennuyer au public, habitué au phénix (Julien, qui renaît de ses cendres en courtisant des filles dès qu’il est seul en tournage) et au jaguar (Kevin, appelé comme ça parce qu’il rôde près des chambres des filles la nuit).

Des « Marseillais » sans problème, un problème ?

Pour les fans, l’un des attraits principaux de l’émission, ce sont les problèmes. Car l’un des passe-temps favoris de Julien, c’est d’en créer. Dans les couples, entre les amis… Il n’est jamais à court d’imagination. Si tout le monde est heureux, comment va-t-il faire ? « On fait des problèmes différents, mais on fait des problèmes », plaisante-t-il. Manon, sa compagne, qui est enceinte, est plutôt soulagée de la nouvelle tournure des tournages : « Cette année, les histoires c’est pour les autres, moi ça m’a fait du bien que ce ne soit plus des tromperies, des réconciliations. »

Ce qui n’est pas le cas de Carla, qui a (encore) rompu avec Kevin durant leur séjour en Australie, comme le montre la bande-annonce. De quoi la dégoûter de l’émission ? « Kevin se laisse beaucoup influencer par ses copains en tournage. Vivre en communauté ça nous éloigne plus qu’autre chose », reconnaît la jeune femme de 21 ans, avant de concéder : « Notre couple est très explosif, même à la maison, ça part très loin. » Et, visiblement, participer aux Marseillais laisse des marques même après le retour à la normale. « Quand on revoit les événements, ça fait aussi mal que quand on le vit, assure Kevin. Il y a des épisodes qu’on ne regarde pas parce que c’est trop douloureux. Même si, avec les réseaux, on ne peut pas trop y échapper. »

Être en couple, OK, mais avec un bébé ?

La problématique majeure des saisons à venir, c’est surtout le bébé de Julien et Manon. Le risque, c’est que l’ancien barman qui a participé à absolument toutes les saisons de l’émission, moteur de toutes les petites et grosses histoires des Marseillais, se tienne un temps à l’écart des villas avec piscine pour pouponner. Pas si on l’écoute : « Pour le cross [Les Marseillais contre le reste du monde], on peut compter sur moi. En plus, j’imagine que la production ne mettra pas le tournage en mai, au moment de la naissance du bébé. »

Et pour la suite, le couple a réfléchi à la meilleure organisation possible : « Pour moi, un enfant ça s’adapte à la vie de ses parents, estime Julien. On va l’adapter à notre vie. » Et Manon d’ajouter : « L’école n’est pas obligatoire quand on est petit, donc on va l’emmener en tournage. Et puis on a l’exemple d’Amélie Neten [candidate des Anges], qui a toujours son fils dans un hôtel pas loin. » Pour eux, ça n’est pas encore le moment de renoncer aux aventures de leur bande de potes à la télé.

« Tant qu’on s’amuse… »

D’ailleurs, tous ont eu exactement la même réponse à la question de leur départ : « Tant que je m’amuse, je ne vois pas pourquoi j’arrêterais. » Benjamin Giazzi, producteur de l’émission, ajoute : « Une famille ne meurt jamais, elle s’agrandit. » Et Paga, le seul ancien qui a retrouvé une seconde jeunesse en Australie après s’être séparé d’Adixia, sa compagne depuis quatre ans, a de l’espoir pour la suite. Il glisse, avec un sourire en coin : « A mes yeux, ça ne sent pas la fin. Julien il est avec Manon, mais qui te dit que demain ce sera encore le cas ! » De quoi sauver l’ambiance des saisons à venir.