JO 2018: Nelson Monfort, Annick Dumont et Philippe Candeloro n'ont pas pu commenter les premières épreuves de patinage artistique

SPORT Les commentateurs ont eu un petit contretemps…

C.W.

— 

Nelson Monfort et Philippe Candeloro
Nelson Monfort et Philippe Candeloro — CURUTCHET/DPPI-SIPA

Rassurez-vous, ils n’ont pas la gastro. Du moins, pas encore. Non, si Nelson Monfort, Annick Dumont et Philippe Candeloro n’ont pas pu commenter les premières épreuves de patinage artistique des Jeux Olympiques à PyeongChang ce vendredi, c’est à cause de la neige qui a recouvert le sol hexagonal…

>> A lire aussi: Suivez la cérémonie d'ouverture des JO en direct sur «20 Minutes»

En route pour la Corée

En effet, à cause des conditions météorologiques, l’avion des commentateurs n’a pas pu décoller de Paris mercredi, rapporte TVMag. « Avec la tempête de neige, notre vol a été annulé. Le personnel a été très gentil et il y a eu une belle solidarité entre les passagers. Nous avons dormi à l’hôtel près de l’aéroport. Nous sommes avec le violoniste Renaud Capuçon qui doit faire un concert à Séoul. Il était assez préoccupé car il n’a pas pu faire de répétition », a expliqué Nelson Monfort.

S’ils sont désormais sur le sol Coréen, les commentateurs ne cachaient pas leur crainte concernant le décalage horaire de huit heures entre Paris et PyeongChang. « En général, il faut un temps pour s’acclimater. Là, nous n’en aurons pas beaucoup, précise Nelson, si l’avion est à l’heure, nous devrions pouvoir rejoindre directement la patinoire. »