VIDÉO. Alcoolisme: Découvrez en exclusivité les 20 premières minutes du téléfilm «La soif de vivre»

DÉBAT Cette fiction réunit Claire Keim et Grégory Montel autour de la question de l'alcoolisme...

Benjamin Chapon

— 

Claire Keim dans le téléfilm La soif de vivre
Claire Keim dans le téléfilm La soif de vivre — France 2

Après l’homophobie, le harcèlement sexuel au travail ou la transidentité, France 2 consacre sa Soirée continue à l’alcoolisme, mercredi 7 février, en partenariat avec 20 Minutes. Cette soirée spéciale intitulée Alcool, un tabou français proposera le téléfilmLa soif de vivre, avec Claire Keim et Grégory Montel, puis un débat animé par Julian Bugler.

>> A lire aussi : Pourquoi la France peine à faire de la prévention sur l'alcool ?

20 Minutes vous propose de découvrir en exclusivité les 20 premières minutes du téléfilm dans lequel Claire Keim interprète une mère alcoolique.

Une fiction impitoyable

Le téléfilm La soif de vivre servira de support aux débats de la deuxième partie de soirée. Ceci explique la tonalité édifiante de la fiction qui ne gâche en rien l’intrigue. L’interprétation e Claire Keim et un scénario habile n’épargnent pas les téléspectateurs et les confrontent de plein fouet à l’horreur de la situation de Lisa, mère devenue incapable de s’occuper correctement de ses enfants. Son aîné, Thomas, 11 ans, se retrouve en première ligne lorsque son père, interprété par Grégory Montel, découvert par de nombreux téléspectateurs dans Dix pour cent, doit s’absenter. Le jeune garçon doit ainsi cacher l’alcoolisme de sa mère à leurs proches tout en s’occupant de sa jeune sœur, encore bébé.

La deuxième partie de soirée sera consacrée à un débat animé par Julian Bugier qui recevra des témoins ayant connu la spirale de l’alcoolisme, des spécialistes de l’addiction et des représentants de l’État. Les débatteurs essaieront de comprendre pourquoi 49 000 personnes meurent chaque année en France à cause de l’alcool, et pourquoi les Français consomment 12 litres d’alcool pur par habitant et par an soit 30 % de plus que la moyenne européenne.

Logo de France 2 on air
Logo de France 2 on air - France 2