«RuPaul's Drag Race - All Stars 3»: Des divas et une Céline Dion ratée au menu de l'épisode 2

POP CULTURE Mariah Carey, Amy Winehouse et Julie Andrews réunies sur la même scène à l’occasion du défi « Dueling Divas »…

F.R.

— 

Shangela, candidate du «All Stars 3» de «RuPaul's Drag Race».

Shangela, candidate du «All Stars 3» de «RuPaul's Drag Race». — VH1

Laissons les joueurs de foot au vestiaire. Maintenant que vous vous êtes familiarisé avec les candidates du All Stars 3 de RuPaul’s Drag Race (RPDR), il n’est plus nécessaire d’ en passer par les comparaisons avec le ballon rond.

Pour ce deuxième épisode, faisons plutôt un parallèle avec les stars de la chanson. Ça tombe bien, c’était justement le thème du défi de la semaine. L’épreuve proposée aux drag queens adressait un clin d’œil aux shows Divas de VH1 (la chaîne américaine qui diffuse l’émission), c’est-à-dire des spectacles avec des plateaux prestigieux tels que Céline Dion + Mariah Carey + Aretha Franklin + Gloria Estefan + Shania Twain en 1998.

Petit tour non exhaustif des prestations les plus marquantes

>> Lire aussi : «RuPaul's Drag Race» pour les nuls

Milk s’est retrouvée en Céline Dion. Sauf que, pour être honnête, elle avait plus l’air d’une Barbara sous coke que de l’interprète de Pour que tu m’aimes encore. On cherche toujours à savoir à quelle période la star québécoise a eu les cheveux longs, bruns, raides, noués en queue-de-cheval. Le pire, c’est que Milk avait l’impression d’être hyper crédible et ne comprenait pas pourquoi sa performance n’avait pas été saluée comme l’une des meilleures de la semaine, tabernac’!

Thorgy Thor s’est glissée dans la jupe de Stevie Nicks, qui a mené une carrière solo en dehors du groupe Fleetwood Mac mais n’est guère connue en France, si ce n’est des fidèles d’American Horror Story puisque la chanteuse y a fait une apparition dans la saison 3, Coven. Hélas, Thorgy a été incapable d’ajouter à sa performance un peu de la folie qu’on lui connaît. Elle était trop occupée à voir partout des signes d’un complot visant à l’éliminer.

Aja, c’est le paradoxe total. En saison 9, elle était régulièrement critiquée pour son maquillage à la truelle. Depuis qu’elle a rejoint le All Stars 3, elle démontre qu’elle a fait beaucoup de progrès de ce point de vue là. Alors que, pour personnifier Amy Winehouse, elle aurait pu joyeusement jouer la déglingue cosmétique, elle a opté pour la retenue. Résultat : on n’a jamais vu Amy Winehouse aussi proche de la sobriété.

Ben DeLaCreme, elle, a encanaillé Julie Andrews, faisant chanter l’héroïne de La Mélodie du bonheur sur du RuPaul. Une nouvelle fois, elle joue du contraste entre ses attitudes rétros et la trivialité d’aujourd’hui (en France, on appelle ça La minute vieille et ça passe sur Arte). Pour le moment, ça passe, mais à force de ressortir la même recette à chaque runway, ça va finir par se voir.

Shangela, c’était Mariah Carey et ses butterflies dans un numéro rejouant le live raté de la chanteuse à Time Square lors du passage à 2017. Une partition comique qui collait parfaitement à la personnalité de la drag-queen qui n’a pas vraiment eu à forcer son talent.

De quoi donner de l’eau au moulin de Thorgy Thor en pleine parano. On l’a vue tenter de passer une alliance avec Shangela, mais dans RPDR, les trahisons sont encore plus rapides que dans Koh Lanta. Thorgy a donc été éliminée par Shangela, qui a remporté le lypsinc l’opposant à Ben DeLaCreme, l’autre gagnante de la semaine.

De retour en coulisses, comme le veut la tradition avec les éliminées, Thorgy a écrit un message au rouge à lèvres sur le miroir : « Suck it Shangella ! » Et de dessiner un pénis. Stevie Nicks sa mère.