«L'Amour est dans le pré»: Guillaume, le premier agriculteur gay de l'émission met en garde Thomas

ANIMAL DE FOIRE Guillaume, le premier agriculteur gay aperçu dans «L'Amour est dans le pré», avait très mal vécu ce moment et veut protéger Thomas, participant de cette année...

C.B.

— 

Guillaume, de «L'Amour est dans le pré»
Guillaume, de «L'Amour est dans le pré» — Marie ETCHEGOYEN/M6

Il a eu l’impression d’être traité comme « un animal de foire » et souhaite protéger celui qui lui succède. Guillaume, premier agriculteur gay de L'amour est dans le pré, a tenu à adresser quelques mots à Thomas, un ostréiculteur également homosexuel qui participe à l’émission cette année. Son but ? Faire en sorte que l’expérience se passe bien pour lui.

>> A lire aussi : «L'amour est dans le pré»: Guillaume, de la saison 10, s'en prend à Karine Le Marchand

Pour rappel, Guillaume avait raconté qu’il avait mal vécu son passage dans l’émission. « Très rapidement, j’ai vu qu’il y avait des différences de traitement entre les candidats, a-t-il révélé à TéléstarOn me mettait plus en avant que les autres. Ça m’a mis la pression. Et dès que l’on me met la pression, je bloque. La production avait même envisagé que j’aille aux Etats-Unis pour me marier. Je trouvais ça surdimensionné. » Une pression qu’il ne souhaite pas à Thomas : « J’ai croisé les doigts d’année en année pour qu’il y ait un autre candidat gay, a-t-il confié à Closer. Je ne le connais pas, mais j’espère pour lui que ça se passera bien et qu’il ne sera pas l’animal de foire de la saison. »

« Je me suis préparé à focaliser l’attention »

De son côté, l'ostréiculteur garde la tête froide : « Je ne me sens pas représentatif d’une minorité. Je ne suis pas militant et je n’ai aucune cause à défendre. Je revendique l’amour, pas la sexualité. Mais je me suis quand même préparé à focaliser beaucoup d’attention », a-t-il assuré au Parisien.