Johnny Hallyday: Véronique Sanson «sidérée» par l'hommage de tous les milieux rendu au chanteur

DRUCKER Invitée sur le plateau de «Vivement dimanche prochain», la chanteuse Véronique Sanson a confié avoir été très surprise par la grandeur de l’hommage accordé au Taulier…

A.I.

— 

Véronique Sanson aux Victoires de la Musique 2017.
Véronique Sanson aux Victoires de la Musique 2017. — D. NIVIERE/SIPA

« Johnny Hallyday est un gros con ». Nous sommes en 2011, et Véronique Sanson s'emporte contre l'idole des jeunes qui ne veut pas interpréter une chanson écrite par sa sœur Violaine. Dimanche 24 décembre, dans l’émission de Michel Drucker, la chanteuse aux cinquante ans de carrière s'est exprimée à propos de l'hommage rendu à Johnny.

>> A lire aussi : Anémone: «Johnny, il a fait quoi? A part se déguiser et mentir?»

Et c’est avec étonnement qu’elle a constaté que la disparition de l’icône du rock français avait touché beaucoup de monde : « Même les gens de tous les milieux, même les gens qui ne l’aimaient pas, qui disaient qu’il chantait faux, ce qui est une invrai­sem­blance, tous les gens ont perdu quelque chose, « même ceux qui n’étaient pas des grands fans purs et durs. C’est-à-dire, ils ont perdu quelque chose qui était à eux. C’était notre Johnny national. »

« Le type le plus simple du monde »

La chanteuse se dit même « sidérée » par cet hommage national, avant de s’exprimer sur la simplicité du chanteur disparu : « Et puis on s’aperçoit, main­te­nant qu’il y a beau­coup de repor­tages, que c’était le type le plus simple du monde et qu’il n’avait aucune idée, aucune espèce d’idée de l’icône qu’il était, il s’en foutait. »

>> A lire aussi : Mort de Johnny Hallyday: La succession s’annonce compliquée

D’un autre côté, Véronique Sanson était installée dans le canapé rouge de l’un des plus grands amis de Johnny Hallyday. Un Michel Drucker qui n’avait d’ailleurs pas pu retenir ses larmes après la mort du chanteur.