Miss France 2018: Le comité répond à Geneviève de Fontenay, Maëva Coucke n'a pas triché

TELEVISION Comme l’a expliqué la direction du concours de Miss, le règlement « a évolué avec le temps »…

C.W.

— 

Non,  Maëva Coucke n'a pas triché
Non, Maëva Coucke n'a pas triché — VILLARD/SIPA

Maëva Coucke conservera sa couronne. Critiquée pour sa coloration de cheveux par Geneviève de Fontenay sur CNews, sous prétexte que de son temps, « toute coloration, postiche, faux cheveux, tatouage, piercing… c’était interdit », la nouvelle Miss France gardera bel et bien son titre. En effet, la direction du concours a indiqué au Parisien que le règlement avait « évolué avec le temps ».

>> A lire aussi: Pour Geneviève de Fontenay, le concours Miss France, «ce n'est plus ce que c'était»

« Une jeune fille d’aujourd’hui n’est pas la même qu’en 1981 »

« De nombreuses choses ont alors changé pour adapter le concours à l’air du temps », a expliqué la nouvelle direction de la Société Miss France au quotidien, précisant que Maëva Coucke n’avait pas commis d’infraction. Parmi ces changements, la taille minimum est passée de 1m72 à 1m70, et l’interdiction de se colorer les cheveux est passée à la trappe.

« Il était normal que le règlement évolue, tout en gardant les valeurs fondamentales du concours. Une jeune fille d’aujourd’hui n’est pas la même qu’en 1981 », développe l’organisation du concours. « De toute façon, même à l’époque de Geneviève, de nombreuses candidates se faisaient des balayages, et se mettaient en contradiction avec le règlement… » Voilà qui est dit.