Parmi les quelque 8,8 millions de personnes qui ont regardé la 88e élection de Miss France, ce samedi soir sur TF1, une téléspectatrice un peu particulière n’a pas vraiment apprécié le spectacle. Il s’agit de Geneviève de Fontenay. Elle a distillé bons mais surtout mauvais points dans un communiqué.

« Manque d’égalité permanent »

L’ancienne présidente du Comité Miss France a commencé par féliciter la nouvelle Miss France, Maëva Coucke, qui faisait partie de ses « favorites » et a évoqué une « belle soirée de divertissement ».

Mais tout de suite après ces brefs compliments, la dame au chapeau a regretté « le manque d’égalité permanent entre les candidates ». Selon elle, « les robes et les maillots de bain devaient être identiques ».

>> A lire aussi : Miss France: L'expression «crinière de lionne» ne passe pas

« Elle n’a existé que par son décolleté »

Après avoir critiqué des costumes « difficiles à reconnaître et surchargés », Geneviève de Fontenay a déploré qu'« Iris Mittenaere, qui honorait la cérémonie de sa présence, n’ait pas été plus mise en valeur ».

Pour elle, « Iris Mittenaere aurait dû être la STAR de l’élection car il a fallu attendre 62 ans avant d’avoir une Miss Univers. Iris aurait dû ouvrir la cérémonie avec une belle robe, sa couronne et son écharpe de Miss Univers ainsi que couronner la nouvelle élue. » Au lieu de ça, « elle n’a existé que par son décolleté ». La conclusion de l’ancienne présidente est sans appel : « Miss France, ce n’est plus ce que c’était ». Voilà qui est dit.

>> A lire aussi : Miss France 2018: Pourquoi le Nord-Pas-de-Calais est devenu imbattable à ce concours ?