Miss France: Marlène Schiappa trouve le concours «bien moins sexiste que la plupart des publicités»

OPINION Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, n'est pas foncièrement opposée au concours miss France...

C.B.

— 

Marlène Schiappa, le 9 novembre, dans une structure d'accueil pour les femmes victimes de violences conjugales.
Marlène Schiappa, le 9 novembre, dans une structure d'accueil pour les femmes victimes de violences conjugales. — Jean Michel Nossant/SIPA

Elle est sur tous les fronts : signalements au CSA, prises de positions… Marlène Schiappa ne laisse rien passer en ce qui concerne les violences faites aux femmes. Et ça n’est pas Tex, l’animateur qui avait fait une blague douteuse sur les femmes renvoyé par France 2 (et signalé par la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes) qui dira le contraire. Mais, avec miss France, il semblerait que la militante de la cause des femmes se soit un peu adoucie.

« Il faut accepter la légèreté et le divertissement »

Interrogée par nos confrères du Parisien sur sa perception du concours de beauté, la secrétaire d’Etat a concédé : « Certes, les concours de beauté donnent une représentation figée de la beauté. Dans ce genre d’élection, les profils ne sont pas assez variés. Etre belle, ce n’est pas seulement être jeune, mince et valide. Mais il faut accepter la légèreté et le divertissement, surtout s’il permet de faire passer des messages essentiels. »

Ce message essentiel, c’est évidemment les très attendues vidéos sur les violences faites aux femmes qui apparaîtront dans l’émission, comme l’avait annoncé Sylvie Tellier pendant la conférence de présentation du concours. Selon Marlène Schiappa, le concours est « bien moins sexiste que la plupart des publicités ou des émissions de téléréalité ». Un soutien de poids pour la présidente du comité miss France, qui s’est d’ailleurs déclarée féministe.

« Les miss peuvent envoyer un message à tous les Français »

« On peut toujours tout critiquer, mais tout ce qui permet de faire réfléchir à ces questions est très important, poursuit la militante. Avec cette émission très regardée, on va pouvoir sensibiliser un grand nombre de familles assises devant leurs téléviseurs. Les miss peuvent envoyer un message à tous les Français ! » Elle prend pour preuve « ce qui s’est passé lors de l'élection de Miss Pérou, [qui] a eu un écho dans le monde entier ».

>> A lire aussi : VIDEO. «Miss France 2018»: «L'émission est le lieu idéal pour parler de la cause des femmes», selon Sylvie Tellier

Pas sûr que la secrétaire d’Etat pousse le zèle jusqu’à regarder l’émission et départager les miss. Mais elle envoie un message en invitant la gagnante, qu’elle se dit « prête à recevoir », à « devenir une ambassadrice du sujet des violences sexistes et sexuelles ». Un message qui ne manquera pas de faire réagir le comité miss France, on en est convaincu.