VIDEO. Pourquoi Tex devrait finir sur C8, comme tous ses ex-collègues du service public

LOSE L’animateur des « Z’amours », comme tous ses collègues virés ou partis de France 2 devrait finir à la tête d’une émission pourrie sur C8…

C.B.

— 

La blague de Tex sur le plateau de C'est que de la télé ne passe pas.
La blague de Tex sur le plateau de C'est que de la télé ne passe pas. — Capture d'écran C8

Viré comme un malpropre au bout de dix-sept ans de bons et loyaux services, Tex va devoir retrouver du travail. Et comme tous les anciens salariés de France 2 partis plus ou moins de leur plein gré, l’animateur va sûrement trouver refuge sur la TNT. Pour lui, on mise sur C8, refuge des losers de l’humour, et on vous explique pourquoi.

Même si on ne juge personne (pas notre genre de faire ça), les émissions de C8 ne sont pas franchement ce qui se fait de mieux à l’échelle du PAF. Surtout, la chaîne recycle tous les (vieux) animateurs qui ne sont plus vraiment désirés sur leur chaîne d’origine : Thierry Ardisson, William Leymergie (certes, techniquement, c’est lui qui est parti), Cyril Hanouna, récupéré de France 4 ou encore Laurence Ferrari et feu son émission Punchline.

Quelle place pour Tex ?

La case midi étant occupée par Leymergie et William à midi !, celle du soir par Hanouna et TPMP et le week-end étant largement squatté par Ardisson et ses Terriens, il ne resterait plus à Tex que le matin ou l’après-midi, pour proposer un nouveau concept et remettre en question l’hégémonie de Cyril Hanouna sur la chaîne. On te rassure, Tex, quand on parle de nouveauté, on ne te demande pas de révolutionner la télé non plus.

Un mix entre Les Z’amours et Tournez manège ferait très bien l’affaire pour recaser Tex. Ou une émission avec des petites mamies : elles aiment bien Tex​ les petites mamies. Mais, par pitié, ne lui filez pas une émission sur l’humour. Ou alors il faudra faire un gros briefing avant : les blagues sur les femmes, c’est non (compris ?), tout comme les blagues racistes ou homophobes. Mais hauts les cœurs, Tex, ça va aller.