VIDEO. Miss France: Tatouage, «Plus belle la vie» et Kosovo... Les mille vies de Miss Provence 2017, la plus médiatique du concours

PORTRAIT Déjà connue pour des apparitions dans des séries télévisées populaires comme « Plus belle la vie », Kleofina Pnishi est de nouveau sous les feux des projecteurs…

Mathilde Ceilles

— 

Kleofina Pnishi, Miss Provence 2017
Kleofina Pnishi, Miss Provence 2017 — Laurent Vu / SIPA
  • Petite fille, elle a quitté le Kosovo en guerre.
  • Actrice, Miss Provence envisage de tenter sa chance aux Etats-Unis.

C’est sans doute l’une des prétendantes à la couronne de Miss France 2018 les plus connues. A 22 ans seulement, Kleofina Pnishi, Miss Provence, a déjà vécu plusieurs vies, faisant de cette jeune femme une miss à la fois atypique et très médiatique.

>> A lire aussi : «Cette année, les cinq finalistes de Miss France porteront une robe courte»

Une jeune immigrée du Kosovo. Avant de s’installer durablement dans à  Peyrolles-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône, Kleofina Pnishi a connu, alors qu’elle n’était encore qu’une petite fille, le difficile départ de son pays d’origine, le Kosovo, alors en pleine guerre. Une épreuve qui lui a donné sa force et sa détermination. « Rien ne me prédestinait à un jour concourir à Miss France 2018 et répondre aux questions de 20 Minutes, sourit-elle, alors je veux prouver, par mon histoire, qu’il faut croire en ses rêves. »

Au générique de séries télévisées populaires. Un rêve en particulier est chevillé au cœur de la jeune Provençale, diplômée en communication : celui d’embrasser une carrière d’actrice. Kleofina Pnishi a ainsi fait une apparition dans un épisode de Plus belle la vie, et a décroché un rôle secondaire dans la série Le Mystère du Lac diffusé sur TF1 en 2015. Une vie d’actrice qu’elle mettra entre parenthèses en cas de victoire mais qui, si elle échoue, sera marquée par un nouveau tournant. La jeune Kleofina Pnishi envisage en effet de tenter sa chance outre Atlantique en s’installant à New York.

Motivée par une ancienne Miss. C’est une ancienne Miss régionale qui l’a contacté pour l’inciter à se présenter au concours Miss France. Kleofina Pnishi décline dans un premier temps la proposition… avant de se raviser. « J’aime sortir de ma zone de confort, explique-t-elle. Quand je suis actrice, je suis quelqu’un d’autre, alors que dans ce concours, c’est moi qui compte, c’est ce que je suis vraiment. » Cette compétitrice dans l’âme confie s’être vite « prise au jeu » avec un espoir, celui de gagner le titre suprême… et ainsi rendre fière sa famille. « Ce titre peut donner de l’amour, je le vois dans les yeux de mes proches, chez les petites filles qui m’approchent, pour me demander des conseils… »

Kleofina Pnishi en pleine séance de sport
Kleofina Pnishi en pleine séance de sport - Laurent Vu / SIPA

>> A lire aussi : «Je suis l’une des plus naturelles», assure Miss Midi-Pyrénées

Son tatouage fait le buzz. Mais peu de temps après son élection à Cogolin au titre de Miss Provence, Kleofina Pnishi se retrouve au cœur d’un buzz sur les réseaux sociaux. La raison ? La jeune fille a été primée alors qu’elle arbore un petit tatouage à l’intérieur du poignet, tandis que Miss Martinique 2017 a été destituée en raison de son tatouage. Or, le règlement officiel de Miss France interdit les tatouages « voyants ». Rapidement, Kleofina Pnishi a toutefois pu compter sur le soutien de Sylvie Tellier, qualifiant ce tatouage de « discret » et pour qui aucune polémique n’était légitime. Reste désormais à transformer l’essai !