Miss France: L'incontournable élection aussi festive que le réveillon de Noël

FESTIVITÉS L’élection de Miss France, qui se tient ce samedi, est l’occasion d’organiser une soirée spéciale pour certains fans du concours…

Claire Barrois

— 

Même depuis son canapé, on aime bien se mettre dans la peau du jury de Miss France.

Même depuis son canapé, on aime bien se mettre dans la peau du jury de Miss France. — DUPUY FLORENT/SIPA

  • Ce samedi a lieu l'élection de Miss France 2018.
  • A cette occasion, beaucoup de Français se retrouvent devant la télévision.
  • Charles et Elia, comme d'autres, organisent une soirée avec un vote entre amis.

Elles sont trente et, samedi à minuit, il n’en restera qu’une. L’élection de Miss France, souvent synonyme de tradition familiale est, pour certains, devenue l’occasion parfaite de réunir ses amis dans un contexte propice aux rires. Ambiance second degré ou vote avec des règles strictes, les organisateurs de ces soirées les préparent avec beaucoup de sérieux pour le plus grand plaisir de leurs invités.

 

Les fidèles des miss ont une histoire commune. Ça commence dans l’enfance, avec ce rendez-vous annuel qui réunit la famille devant la télévision. « C’est un événement familial qu’on n’a jamais loupé avec mes petites sœurs, raconte Charles, 32 ans. On a grandi mais, chaque année, on essayait de se retrouver tous ensemble pour le regarder. Il y a cinq ans, j’étais aux Etats-Unis et elles ont fait un Skype avec la télé allumée derrière elles, et je me suis senti con de ne pas être là. Je me suis rendu compte que j’étais vraiment fan. »

Miss France 2018 J- 3. Retour en image sur les 22 couronnements #MissFrance sur @tf1 @missfranceoff

A post shared by Sylvie Tellier (@sylvietellier) on

« Presque une fête nationale »

Aux yeux de Charles, l’élection de Miss France est « presque une fête nationale ». En rentrant, il décide d’organiser une soirée avec des amis, qu’il reconduit tous les ans. Et sa soirée rencontre un franc succès. Il faut dire que la diffusion du concours tombe à point : Il fait froid, on n’a pas franchement envie de sortir et cette réunion familiale ou amicale lance les festivités de Noël, une semaine ou deux avant le réveillon de Noël.

Quand Elia a commencé à organiser ses soirées Miss France, c’était parce qu’il y avait un « double rendez-vous » : l’élection et le Téléthon. « Pendant la pub, on zappait sur le Téléthon et on appelait pour essayer d’avoir une star au téléphone parce qu’elles décrochent pour les promesses de don », se souvient la jeune femme de 27 ans. Une soirée avec des enjeux multiples qui n’a pas pourtant perdu de son sel depuis que les événements se produisent à des dates séparées.

Une organisation millimétrée

Le but de la soirée ? « Faire une grosse bouffe en trouvant les candidates qui risquent de remporter le concours, estime Elia. J’invite une dizaine de potes, j’imprime des grilles de vote avec les noms et les photos des miss et on essaie de trouver laquelle va être sélectionnée au premier tour, au second, etc. On brainstorme à fond sur le port de tête élégant. Le gagnant c’est celui qui a trouvé la miss ou la première dauphine​. » Le concours se prépare donc aussi en amont à la maison.

Les grilles imaginées et imprimées par Elia avant d'être distribuées à ses invités.
Les grilles imaginées et imprimées par Elia avant d'être distribuées à ses invités. - E. Dahan

Charles et sa compagne se répartissent les tâches : elle imprime les trente portraits des miss en format A3 qu’ils suspendront sur des fils à linge chez eux, il s’occupe de la conception des jetons au nom de ses invités. Le soir même, « l’appartement prend des allures de casino, estime Charles. Il faut gérer ses cinq jetons, bien les répartir, essayer d’en garder jusqu’au bout. Au fur et à mesure des éliminations, on enlève les portraits de la corde à linge. » Et l’ambiance monte.

 

Pas de moquerie (enfin si peu)

L’important pour une soirée réussie, c’est de ne pas trop se lâcher sur les petits défauts physiques des unes et des autres. La bonne ambiance doit rester reine. Ou presque. « C’est très bon enfant, même si, c’est vrai, on attend tous qu’il y en ait une qui tombe, confie Charles. Mais ce moment est surtout un prétexte pour être tous ensemble et faire autre chose que dîner. » L’année dernière, il a mis au point quelques règles : « Il faut se dépêcher de voter pendant le portrait et on n’a pas le droit de déplacer les jetons. Moi je scotche les jetons et je vends un peu les miss pour qu’elles aient des votes. »

>> A lire aussi : VIDEO. Découvrez les 30 prétendantes à la couronne de Miss France 2018

« Qui la veut ma Miss Auvergne ? Elle est belle ma Miss Auvergne ! », clame-t-il ainsi pour inspirer ses invités, tout en gérant les moments électriques où « ça gueule dans tous les sens ». D’ailleurs, Charles a hésité à louer un bar cette année et le fera sûrement l’année prochaine pour inviter plus de monde. Quant à Elia, « le noyau dur de mes potes sait qu’il y a deux rendez-vous annuels, Miss France et l’Eurovision, et qu’ils doivent bloquer ces deux soirées. Le but c’est de mater les costumes incroyables, des paillettes. C’est le même genre de soirées : rétro et génial, kitsch et marrant. » Rendez-vous est donc pris.