«Rendez-vous en terre inconnue» sur France 2: Cliché ou pas cliché ce voyage avec Kev Adams?

TELEVISION Pour ce nouveau numéro, Frédéric Lopez a emmené l’humoriste chez les Suri, à l’extrême sud-ouest de l’Ethiopie…

Clio Weickert
— 
Kev Adams dans «Rendez-vous en terre inconnue»
Kev Adams dans «Rendez-vous en terre inconnue» — Jean Michel TURPIN
  • Direction le sud-ouest de l’Ethiopie pour Kev Adams dans « Rendez-vous en terre inconnue » sur France 2.
  • « 20 Minutes », qui a pu visionner cette nouvelle aventure, vous donne son point de vue sur ce numéro pas comme les autres.

Kev Adams au bout du monde. Ce mardi à 20h55 sur France 2, Frédéric Lopez présente un tout nouveau numéro de son émission phare Rendez-vous en terre inconnue. Pour la première fois, le baroudeur de la chaîne propose un choc des générations, car c’est une jeune personnalité qu’il a emmenée dans ses bagages : l’humoriste Kev Adams. « J’ai pris un petit coup de vieux », a d’ailleurs confié Frédéric Lopez en plaisantant, lors de la présentation de l’émission courant novembre.

Pendant quelques jours, les deux hommes ont vécu aux côtés de Suri, l’un des peuples de la vallée de l’Omo, à l’extrême sud-ouest de l’Ethiopie, et surtout loin de tout. « On est arrivé dans un village à 1 million de kilomètres de ce que je connaissais », explique Kev Adams. Au programme ? Garde du troupeau mitraillette à l’épaule, couchage sur des peaux de bête et bol de sang de vache au petit déj'. Un monde bien plus rude que le quotidien du jeune homme de 26 ans… Le résultat ? Une aventure plutôt drôle, émouvante, un poil cliché, mais pas seulement. 20 Minutes, qui a pu voir ce nouveau numéro, vous propose un aperçu de ce qui vous attend.

Un peu cliché : le choc des civilisations

C’est un dépaysement total qui attend les téléspectateurs de France 2 ce mardi. Après Zazie, il s’agit de l’endroit le plus reculé où Frédéric Lopez ait emmené une personnalité en voyage. Et c’est dans un campement en dehors du village, où les jeunes hommes Suri vivent isolés, prenant soin de leur troupeau de mille vaches, que le duo a posé ses valises. Une rencontre captivante, mais qui ne passent pas à côté des clichés. Bols de sang de vache au réveil, baignades dans une rivière, rencontres avec des femmes à labret ou encore combats initiatiques des jeunes hommes…

La prod semble avoir tout donné pour trouver l’endroit le plus décontenançant pour le jeune Kev Adams. Une surenchère de situations « choc » un peu too much.

Pas cliché : le choc de Kev Adams

Forcément, le bouleversement est au rendez-vous, mais a le mérite de faire découvrir l’humoriste sous un autre jour. Car c’est un Kev Adams véritablement désemparé que dévoilent les premières minutes du programme, en détresse, comme au réveil de sa première nuit à la belle étoile, sur une peau de bête parmi les mouches et les vaches.

« Tout était différent de ce que j’avais déjà connu, a-t-il expliqué aux journalistes, je me suis dit "qu’est-ce que je fais là ?" J’avais peur de ne pas réussir à me connecter avec ces gens qui vivent une vie très particulière. » Un désespoir plutôt rigolo soyons honnêtes (on se demande même clairement s’il va tenir le coup), mais aussi très touchant.

Cliché : le bilan larmoyant

Bien évidemment, Rendez-vous en terre inconnue ne serait pas Rendez-vous en terre inconnue sans son bilan plein de bons sentiments. Le moment où Frédéric Lopez demande à Kev Adams ce qu’il retiendra de cette aventure, ce qu’il pense de l’amour, la mort, l’humanité…

On a donc droit à des « une aventure humaine incroyable », « malgré les différences nous sommes finalement si proches »… le tout avec les yeux humides. Mais bon, ça fait partie du truc disons.

Pas cliché : la spontanéité de l’humoriste

« Une des plus belles leçons de cette aventure, c’est qu’on s’habitue à tout ». Passé le choc de la découverte, Kev Adams prouve une capacité d’adaptation assez remarquable en effet. L’humoriste retrouve vite le sourire et son humour, et provoque des moments assez insolites.

Comme un poisson dans l’eau, il accompagne les Suri dans leurs tâches quotidiennes, parle de filles et de drague avec ses nouveaux potos, chante et fait des blagues en langue Suri… Une aventure plus délirante et peut-être moins « pépère » que les éditions précédentes, Kev Adams apporte une vraie fraîcheur au programme.