TF1 diffuse des images du «tueur de l'Ardèche» pour parler de reconversion professionnelle

COUAC Comme le révèle le « Parisien », le « 20 Heures » a utilisé par erreur des photos de Pierre Conty, condamné à mort par contumace en 1980…

C.W.

— 

Pierre Conty, le «tueur de l'Ardèche» au milieu des chèvres dans une ferme de l'Ardèche, en 1971.
Pierre Conty, le «tueur de l'Ardèche» au milieu des chèvres dans une ferme de l'Ardèche, en 1971. — AFP

Petite boulette du côté du  JT de TF1. Comme le révèle  Le Parisien, contacté par un téléspectateur très attentif, le 22 novembre dernier, le 20 Heures a utilisé des images d’archive pour illustrer un sujet sur la reconversion professionnelle.

>> A lire aussi : Patrick Poivre d'Arvor n'a plus jamais regardé un JT depuis son départ de TF1

Rien d’extraordinaire nous direz-vous, si ce n’est que l’éleveur de moutons choisi par la rédaction n’était autre que « le tueur de l’Ardèche », condamné à mort par contumace en 1980…

Pierre Conty, éleveur de moutons dans l’Ardèche

C’est dans le cadre d’un sujet sur les Français qui changent radicalement de métier pour se tourner vers l’artisanat, que TF1 a fait une petite boulette. Pour illustrer le fait que le phénomène n’est pas nouveau, la rédaction a repris des images d’archive datant des années 1970, où l’on découvre un certain Pierre, un Grenoblois parti élever des moutons en Ardèche. « Travailler à la chaîne, ce n’est pas forcément agréable, explique-t-il, comme le rapporte le quotidien. Ici, on s’y retrouve, on est bien. C’est tout simplement la vie. Ça nous fait vivre, ça fait vivre nos bêtes. On a un équilibre à travers ça. »

>> A lire aussi : Un hacker fait annoncer par France Bleu la mort de Johnny Hallyday

Un Grenoblois qui n’est autre que Pierre Conty, alias « le tueur fou de l’Ardèche », qui a assassiné trois personnes, un père de famille, son fils, et un gendarme. En cavale depuis, l’homme a été condamné à mort par contumace en 1980. Contactée par Le Parisien, TF1 a expliqué avoir « utilisé cette séquence, tournée trois ans avant l’affaire, parce qu’elle est emblématique de ce retour à la terre », tout en ajoutant que la chaîne redoublerait de vigilance à l’avenir.