«On n'est pas couché»: Échange tendu entre Camille Chamoux et Alain Finkielkraut (et Yann Moix)

DEBAT Camille Chamoux a exprimé son désaccord avec « papy » Finkielkraut sur la question du féminisme et du harcèlement dans « ONPC »…

V. J.

— 

Camille Chamoux interpelle «papy» Finkielkraut sur le plateau de «ONPC»
Camille Chamoux interpelle «papy» Finkielkraut sur le plateau de «ONPC» — Capture écran France 2

C’est la force d’On n'est pas couché, comme ces expériences en physique-chimie au collègue. Laurent Ruquier réunit des invités tellement différents, sur des sujets d’actualité brûlants, qu’il suffit d’un rien, d’une étincelle, pour enflammer le plateau. La preuve encore samedi soir entre l’actrice Camille Chamoux, venue pour son spectacle L’Esprit de contradiction, et l’intellectuel Alain Finkielkraut, pour son livre En terrain miné. On n’aurait pas trouvé meilleurs titres pour leur échange.

>> A lire aussi : Le «gnagnagnagna» de Finkielkraut devient la risée du Web

« Pourquoi vous hiérarchisez les combats et les causes »

Après s’est tortillée sur son siège tout le long de l’interview du philosophe, Camille Chamoux se lance : « Je ne comprends pas pourquoi vous hiérarchisez les combats et les causes. Vous opposez "Balance ton porc", élargi à tout mouvement de modèle féministe, à votre quête, votre obsession, votre petite marotte, qui est l’Islam. Moi, dans ma vie de femme, excusez-moi, monsieur Finkielkraut, j’ai été beaucoup plus souvent oppressée, empêchée par un discours de mâle, blanc, paternaliste, qui pense tout connaître et tout savoir, que par un mec, rebeu, qui me harcèle dans la rue. »

>> A lire aussi : «ONPC», «Salut les Terriens», «C à vous»... Bientôt la fin de la culture du clash?

« Sortez de chez vous, monsieur Finkielkraut »

La comédienne a précisé qu’elle avait déjà été harcelée dans la rue, et qu’elle avait répondu, mais que maintenant, elle avait envie de répondre à « papy Finkielkraut ». Impassible, la main sur la bouche, le regard sur ses chaussures, l’écrivain écoutait… ou pas. Après s’être félicitée que les femmes et le féminisme, « une cause importante », aient une « chambre à elle », Camille Chamoux s’est demandé si l’intellectuel ne devrait un peu sortir de chez lui : « Vous avez dit tout à l’heure que vous passez beaucoup de temps à votre table. Moi, je pense que vous passez trop de temps à votre table ! Sortez de chez vous, monsieur Finkielkraut. »

>> «ONPC»: «Pour moi, vous êtes le diable», lance Yann Moix à Carla Bruni

« C’est de l’anti-intellectualisme primaire ! »

Et là, c’en est trop… pour Yann Moix : « Ça, c’est de l’anti-intellectualisme primaire ! Ça déshonore tout ce que vous avez dit avant, c’est dommage. L’anti-intellectualisme, on en crève, c’est l’un des cancers de ce pays. C’est inadmissible d’entendre ça, c’est de la démagogie, mademoiselle, madame. » L’actrice a immédiatement réagi et précisé : « Pourquoi je dis "sortez de chez vous" ? Parce que l’antiféminisme, le sexisme, ne se situe pas seulement dans les endroits où se situe l’Islam. C’est juste ça que je dis ».