Miss France 2018: Sylvie Tellier dément avoir exigé des cheveux lisses à miss Martinique pour les photos

POLÉMIQUE Il y a quelques jours miss Martinique avait reproché au concours Miss France de l'avoir obligée à se lisser les cheveux pour la photo officielle, ce que Sylvie Tellier dément...

C.B.

— 

Laure-Anaïs Abidal, miss Martinique.
Laure-Anaïs Abidal, miss Martinique. — Bertrand Noel / Sipa / TF1

Les cheveux lisses de miss Martinique sur ses portraits officiels, épisode 2. Quand, mardi, Laure-Anaïs Abidal racontait les coulisses de la séance photo au journal France-Antilles, ça n’était pas vraiment en termes élogieux : « C’était la première fois, en six ans que mes cheveux avaient été lissés. Toutes les fois où j’ai eu à le faire, c’était pour des défilés. J’ai demandé à garder mes cheveux naturels pour la coiffure, mais cela n’a pas été accepté. Je n’avais vraiment pas envie de les lisser parce que je sais que ce n’est pas une coiffure qui me va. D’ailleurs, je n’ai pas voulu regarder la photo. Ma demande n’a pas été acceptée là, mais mes cheveux n’ont pas été défrisés. Leur structure n’a pas changé. La preuve, je porte un afro pour les photos que nous allons faire à l’instant. » De quoi lancer une polémique, que Sylvie Tellier a tenu à désamorcer.

Au cours d’un shooting, Sylvie Tellier et la coiffeuse Christelle Clairicia, sont revenues sur ces déclarations. A leurs yeux, ce changement de coiffure n’avait aucun intérêt et avait été réalisé à la demande de miss Martinique. « A son élection, elle n’avait pas d’afro, elle avait les cheveux tirés […] En fait, maintenant, il faudrait qu’avant de les coiffer on leur fasse signer un papier ? », a demandé Sylvie Tellier, la directrice générale de la société Miss France.

« On la met dans les mêmes conditions que tout le monde »

Et la coiffeuse d'approuver : « C’est elle qui a demandé ça. » Avant d’ajouter : « Moi je trouve ça bien de pouvoir passer de l’afro au raide, au pas raide, au bouclé. On ne sait plus quoi faire, nous, coiffeurs. Et puis moi spécialiste je suis un peu perdue. Je me dis : "Si je fais ça, est-ce que ce sera perçu comme si je voulais la transformer ? Est-ce que je lui offre les mêmes possibilités que les autres ? Est-ce que si elle est afro elle doit être afro en permanence alors que les autres changent de tête ?" Je me dis qu’on est dans un concours de beauté, tout le monde change de coiffure, de look, de maquillage… Pourquoi pas elle ? On la met dans les mêmes conditions que tout le monde. »

>> A lire aussi : Miss France 2018: Miss Martinique obligée de lisser ses cheveux pour la photo officielle