Pékin express: «Nous sommes droits dans nos bottes» répond M6

RB et ND

— 

M6 / C. GERAL

M6 a réagi vivement à la publication dans le «Canard enchaîné» de mercredi, aux accusations de trucage portées par deux ex-collaborateurs de «Pékin Express» La chaîne a déposé une plainte pour diffamation, et assuré à 20Minutes, qu'elle allait «prendre point par point les attaques de MM. Bartherotte et Gallot», les deux ex-collaborateurs. Nous sommes droits dans nos bottes», s’indigne M6 qui revient point par point sur les allégations de Bartherotte et Gallot: «Aucun candidat n’a jamais voulu quitter l’émission, il n’y a jamais eu de mutinerie. Quant à savoir si certains ont été favorisés par nos cameramen, tous les rushes sont consultables à M6».

M6 ne nie pas l’existence des notes

«Le Canard» affirmait également mercredi matin que des notes étaient diffusées aux journalistes chargés de suivre les aventuriers. Notes dans lesquels certains candidats étaient clairement visés: « Ils sont puants, fourbes, manipulateurs et menteurs. (…) Faites en sorte de ne pas les laisser s'en sortir comme ça!». C’est ce que la production aurait suggéré à l’égard de l’équipe formée par Terence et Olivia.

M6 ne nie pas l’existence des notes, et avoue même que ces termes ont été utilisés, mis l’image de ce couple aurait « toujours été préservée à l’antenne». De Terence et Olivia, il est impossible d’avoir de réactions puisque M6 prévient que, malheureusement, «ils sont justement partis en vacances hier en Afrique du Sud». Et la chaîne de préciser qu’elle n’a pas financé ce voyage.