VIDEO. «Le meilleur pâtissier»: «Tout le monde me voyait gagnant alors ils ne comprennent pas», Sylvain explique son abandon

«LE MEILLEUR PÂTISSIER» Sylvain a abandonné dans l'emission du meilleur patissier diffusé ce mardi soir sur M6...

Adrien Max

— 

Sylvain, contraint à l'abandon dans « Le meilleur pâtissier » d'M6.
Sylvain, contraint à l'abandon dans « Le meilleur pâtissier » d'M6. — Jean Philippe Robin
  • Sylvain a dû abandonner dans l’émission « Le meilleur pâtissier » à cause d’une crise d’angoisse.
  • Il ne s’attendait pas à recevoir autant de messages de soutien et de félicitation.
  • Il espère désormais pouvoir ouvrir son laboratoire pour y confectionner des pâtisseries et donner des cours.

Sylvain, candidat de l’émission «Le meilleur pâtissier » sur M6 a été contraint d’abandonner. Il n’apparaîtra pas dans l’émission de ce mardi soir, pour des raisons de santé. Si dans un premier temps un malaise cardiaque avait été évoqué par plusieurs médias, le candidat originaire des Bouches-du-Rhône a en réalité été pris d’une crise d’angoisse. Sylvain confie à 20 Minutes comment il a vécu cet abandon et évoque ses projets futurs.

>> A lire aussi : Nantes: Jamel recherche des petits comiques pour son émission

Sylvain, comment allez-vous ?

Je vais super-bien. Je suis très heureux et je n’ai aucun regret. J’ai donné le meilleur et je me suis fait plaisir avec de belles réalisations. Je suis satisfait d’avoir pu réaliser beaucoup de choses.

Qu’est ce qui a précipité votre abandon ?

J’avais une forte douleur à la poitrine, j’ai d’abord pensé à un problème cardiaque. Un médecin m’a ausculté pour ne rien écarter, j’ai subi une série d’examens et ils ont compris que c’était un problème de fatigue et de pression. J’ai fait une crise d’angoisse, j’avais déjà eu ce genre de crise. Le choix d’abandonner a été assez dur mais j’ai dû faire le choix de ma santé au détriment de la télé.

>> A lire aussi : VIDEO. «On n'est pas couché»: L'hypnotiseur Messmer est «un charlatan», selon Jérémy Ferrari

Est ce que quelque chose vous a particulièrement stressé ?

Depuis le début de l’émission je prenais beaucoup de plaisir. L’épreuve sur l’Italie [celle dans laquelle il a dû abandonner] était plus compliquée que les autres pour moi. En plus de ça j’accumulais la fatigue des autres épreuves et j’ai fait des réalisations avec beaucoup de préparations. Mais c’est vrai que cette épreuve était plus stressante que les autres pour moi.

Comment le public a-t-il réagi à votre abandon ?

Les gens ont beaucoup de tristesse. Tout le monde me voyait finaliste et même gagnant alors ils ne comprennent pas. Beaucoup me demandent des nouvelles pour savoir comment je vais. J’ai reçu aussi beaucoup de messages de félicitations. Je suis très heureux de tout ça, je ne m’y attendais pas à ça. Quand on tourne l’émission on ne sait pas comment ça va être perçu.

>> A lire aussi : Cyril Hanouna révèle par quoi il «songe remplacer "Touche pas à mon poste"»

Comment expliquez-vous un tel engouement ?

Je ne m’étais pas du tout préparé à ça. Dès la première émission j’ai reçu des messages de félicitation et ils se sont accentués au fil des épisodes. J’ai pris du plaisir et j’en ai donné, je pense que ça a joué. J’ai fait rire et pleurer avec ma pâtisserie pleine de sincérité et grâce à ça j’ai touché un large public je pense.

Que retirez-vous de cette expérience ?

Que du positif. Je suis très content d’avoir participé et je remercie la production de m’avoir fait confiance. Désormais plein de gens croient en moi-même si je n’ai pas la prétention de dire que je suis un grand pâtissier.

>> A lire aussi : «The Voice»: On a assisté à la première de Pascal Obispo dans le fauteuil de coach

Quels sont vos projets désormais ?

Sincèrement je n’ai plus envie de travailler dans le funéraire [Sylvain est conseiller funéraire], j’ai envie de couleur, de belles odeurs, de belles choses. Le maire de Peyrolles-en-Provence [sa commune] a toujours été derrière moi et j’espère avoir l’opportunité d’ouvrir un laboratoire où je pourrais réaliser mes créations tout en collaborant avec la mairie. J’aimerais aussi y faire des ateliers de pâtisserie avec des enfants pour leur donner envie de pâtisser. Les meilleurs souvenirs de pâtisserie sont souvent nos souvenirs d’enfants. Pouvoir partager serait une chance de revivre ça.

Accepteriez-vous de participer à nouveau au « Meilleur pâtissier » si M6 venait à vous le proposer ?

Je suis ouvert à tout, j’attends de voir. Mon plus grand regret est d’avoir loupé l’épreuve du trompe l’œil. J’avais prévu de réaliser un savon de Marseille en hommage à ma région natale. Mais je veux surtout remercier toutes les personnes qui m’ont témoigné de la sympathie et qui m’ont encouragé.