La grand-mère d'Aurélie, humiliée dans «Les Anges»: «Son organisme en a pris un coup»

CONFIDENCES La grand-mère d'Aurélie Preston, qui l'a éduquée, revient sur le parcours difficile de sa petite-fille dans la téléréalité...

Propos recueillis par Claire Barrois

— 

Aurélie Preston, candidate des «Marseillais» et des «Anges».
Aurélie Preston, candidate des «Marseillais» et des «Anges». — Prestonsound / Instagram
  • « 20 Minutes » a décidé de donner la parole aux parents de candidats de téléréalité.
  • Aurélie Preston avait marqué les téléspectateurs qui avaient signalé les humiliations dont elle était victime au CSA.
  • Sa grand-mère, Madeleine Sorgesat, revient sur les difficultés de sa petite-fille à se faire sa place dans le monde de la téléréalité.

« Je n’aimerais pas être sa mère… » Qui ne s’est jamais dit ça devant un programme de téléréalité ? Pour arrêter de fantasmer sur ce que pensent les parents de candidats de ce qu’ils font dans ces émissions, 20 Minutes est allé le leur demander. Cette semaine, c’est Madeleine Sorgesat, la grand-mère d’Aurélie Preston, qui nous a répondu. La femme de 71 ans qui a élevé sa petite-fille estime que cette dernière a pris sa revanche sur les humiliations qu’elle a subies dans Les Anges de la téléréalité.

Comment Aurélie est-elle arrivée dans « Les Marseillais en Thaïlande » ?

Sur son Facebook, elle présentait pas mal de photos, ils se sont basés sur son aspect physique pour la faire venir. Mais elle avait déjà été contactée quelques années auparavant pour participer à Secret Story. Elle avait passé le casting, mais elle n’a pas voulu entrer dans l’émission. En ce qui concerne Les Marseillais, c’est arrivé au moment où elle commençait à faire de la musique, elle s’est dit que ça lui apporterait de la visibilité.

Qu’est-ce que vous lui avez dit quand elle vous a annoncé qu’elle allait faire de la téléréalité ?

Quand elle m’a dit qu’elle allait faire de la téléréalité, je n’étais pas très emballée. Et puis je me suis dit : Pourquoi ne pas tenter l’expérience ? Elle mérite d’être découverte tout de même. C’est mon rayon de soleil. Elle a toujours été attachante, intelligente. Je l’ai élevée à partir de l’âge de 18 mois parce que ses parents n’avaient pas un mode de vie compatible avec le fait d’élever un enfant.

Quelle a été votre réaction quand vous l’avez découverte à l’écran ?

Je l’ai trouvée authentique. Elle se comportait comme dans la vie de tous les jours. Elle n’hésite pas à répondre, quitte à s’attirer des ennuis, elle dit ce qu’elle pense, elle est directe. Elle gagnait tous les contrats parce qu’elle est très déterminée. Elle a toujours réussi tout ce qu’elle entreprenait. J’étais très fière d’elle. En revanche, elle a attisé les jalousies dansLes Marseillais à cause de ça. Elle a été déçue par certaines personnes, a un peu souffert des injustices qu’elle a vécues.

RÈGLE N•1 : Ne pas boire d'alcool 💯

A post shared by Aurelie PRE$TON 🌹 (@prestonsound) on

Comment avez-vous réagi aux images où on la voyait se faire insulter par toute la maison, au fait qu’un candidat ait voulu lui jeter un seau d’urine au visage, etc. ?

Comme ça ne s’est pas très bien passé dans Les Marseillais, Aurélie s’est dit que Les Anges allaient la changer. Quand je l’ai découverte à l’écran, je me suis dit : « Décidément elle n’a pas de chance ! » Les autres candidats avaient estimé que c’était une victime dans Les Marseillais, donc ils ont voulu aller plus loin. Elle était en concurrence avec Nehuda qui avait fait The Voice et qui se croyait supérieure aux autres. Avec Ricardo [qui venait de se mettre en couple avec Nehuda], c’était violent. Surtout que le gars, elle l’avait rencontré à Paris et qu’il lui avait demandé des conseils pour faire de la téléréalité !

>> A lire aussi : Pourquoi les candidats de téléréalité sont-ils plus violents dans «Les Anges» que dans les autres émissions?

Quand je la voyais balayer comme Cosette, ça me faisait quelque chose. Ça m’a touchée quand les gens ont dénoncé Les Anges au CSA, je me suis dit qu’il y avait des gens bien. Elle n’a jamais rien dit mais elle est rentrée très éprouvée. Ça s’est vu physiquement, son organisme en a pris un coup. Elle perdait ses cheveux, avait beaucoup de boutons. Elle en a été affectée pendant un petit moment avant de passer à autre chose. Elle a rebondi parce qu’elle n’est pas du genre à se laisser abattre.

Que lui a apporté la téléréalité ?

J’ai trouvé que ça lui avait apporté plus de positif que de négatif. Elle a sorti un single avec plus de deux millions de vues. Elle a du succès, et c’est parce qu’elle est un peu connue grâce à la télévision. Ça lui a aussi permis de trouver un peu de travail à côté. En parallèle de la musique, elle va faire du maquillage permanent pour avoir un petit salaire fixe. Elle a toujours été douée pour tout ce qui était artistique.

Compte-t-elle participer à une autre téléréalité ?

Elle a été invitée à participer à La Villa des cœurs brisés 3 [bientôt sur NT1] en « guest », et ça s’est très bien passé. Mais pour l’instant, elle se donne à fond dans la musique, elle va faire un clip. Elle a décidé de faire du rap, même si c’est une chanteuse à voix. Un coach de The Voice, Maxime Marien, lui a dit qu’elle avait du talent. Elle pourrait faire mieux, mais c’est dans l’air du temps donc elle a raison de faire ça.

Elle est également en procès avec la production des Anges, qui lui doit encore de l’argent. C’est compliqué parce qu’ils sont puissants.