Harcèlement sexuel: Une journaliste porte plainte contre l'ex-directeur de la rédaction de France 2, qui conteste les faits

scandale Eric Monier a fait part de « son intention de déposer plainte pour dénonciation calomnieuse »……

Anne Demoulin

— 

Le journaliste Eric Monier a dirigé la rédaction de France 2 de 2010 à 2015.
Le journaliste Eric Monier a dirigé la rédaction de France 2 de 2010 à 2015. — SEYLLOU DIALLO / AFP

Une nouvelle affaire, en plein scandale Harvey Weinstein, et au milieu des hashtags #BalanceTonPorc et #MeToo. Anne Saurat-Dubois, journaliste pour BFM-TV, affirme avoir porté plainte lundi auprès du procureur de Paris, François Mollins, contre son ancien chef Eric Monier pour « harcèlement sexuel et moral », alors que celui-ci était directeur de la rédaction de France 2.

« La discussion a très vite dérapé sur sa vie sexuelle »

La journaliste a décidé de briser le silence. « Ne plus se taire et agir », a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Elle a raconté son calvaire au site BuzzFeed News et comment son refus de coucher avec son supérieur hiérarchique a provoqué la fin de son parcours professionnel au sein de la chaîne publique. Tout est parti bilan de compétences autour d’un déjeuner en 2012, alors que la journaliste travaillait en CDD pour France 2.

« La discussion a très vite dérapé sur sa vie sexuelle »

« La discussion a très vite dérapé sur sa vie sexuelle », raconte-t-elle. Son type de femmes ? « Les blondes de 25 ans ». « Là, je me tasse sur ma chaise, je commence à trembler. Puis il m’a fait une proposition ferme. » Une proposition que la jeune journaliste devra refuser plusieurs fois.

Eric Monier serait alors passé aux menaces, lui expliquant qu’il pouvait faire de sa vie « un enfer ». « Tout le monde sait qu’il ne faut pas déjeuner seule avec lui », lui ont expliqué les collègues. Selon l’enquête menée par BuzzFeed News, 13 autres journalistes qui travaillaient à l’époque sous les ordres d’Eric Monier corroborent les comportements inappropriés de celui qui est actuellement à la tête de LCI.

Eric Monnier conteste

De son côté, Eric Monier « nous a fait part de son intention de déposer plainte pour dénonciation calomnieuse », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la direction du groupe TF1, propriétaire de LCI, où travaille l’intéressé depuis 2016.

« Eric Monier bénéficie de la présomption d’innocence », a rappelé le porte-parole, tout en précisant que « si les faits étaient avérés, le Groupe TF1 tirerait toutes les conséquences des suites judiciaires consécutives à cette affaire ».

De son côté, interrogé par l’AFP, France Télévisions n’a pas fait de commentaires.