Shy'm: «J'aime les folles aventures artistiques... et capillaires»

NOUVELLE STAR La chanteuse est la présentatrice de « Nouvelle Star », de retour sur M6 dès mercredi soir...

Benjamin Chapon

— 

Shy'm anime Nouvelle Star
Shy'm anime Nouvelle Star — A.Faidy/20Minutes

« Pour nous, c’était naturel de prendre une chanteuse. » Frédéric de Vincelles, directeur des programmes de M6, est ravi de sa prise. On le comprend. Shy’m à la présentation du reboot sur M6 de Nouvelle Star, c’est un très joli coup. D’abord parce que ça doit bien agacer TF1 (Shy’m a gagné et été jurée de Danse avec les Stars, sur TF1), ensuite parce que Shy’m a, a priori, toutes les qualités pour animer ce programme qui renaît de ces cendres, mercredi soir.

Avez-vous hésité avant d’accepter Nouvelle Star ?

J’ai été flattée, puis intriguée. On a eu un premier rendez-vous avec la production et puis je me suis dit « Pourquoi pas ? ». J’aime les folles aventures artistiques… ou capillaires.

Ha, vous allez faire des folies avec vos cheveux sur l’émission ?

Haha, non, je ne crois pas… En tout cas, pour l’instant c’est le cadet de me souci. Je suis très stressée, je travaille beaucoup en prévision des émissions en public. J’ai regardé pas mal d’émissions avec de grands animateurs. Mon rôle sera d’être le fil conducteur entre les prestations. Il faudra que ce soit gai et rythmé, je devrais apprivoiser le micro aussi. D’une certaine manière, à ces moments-là, ce sera à moi de porter l’émission et j’appréhende ça.

Vous êtes pourtant habituée à la scène…

Oui mais en concert, c’est moi qui écris tout, il y a une mise en scène, des chansons, des chorégraphies… Là je serai un peu nue.

En attendant ces émissions, on va vous voir, dans un tout autre registre, pendant les auditions.

Alors ça, j’ai adoré. J’ai un rôle de nounou, j’accueille les candidats et leurs familles, je recueille leurs confidences. C’est un truc qui me ressemble beaucoup. Au début, quand ils me voyaient arriver, les candidats voyaient Shy’m mais très viteils rencontraient Tamara. Sur ces moments-là, c’est vraiment moi. Leurs angoisses, leurs espoirs, leur fébrilité… J’ai connu tout ça plus jeune. J’admire le courage de ces jeunes.

Vous n’auriez pas préféré être dans le jury ?

Pas du tout. Ce jury est parfait de toutes façons. J’ai déjà été approchée pour être dans des jurys comme ça mais j’ai dit non. D’abord parce que je l’ai déjà fait sur Danse avec les stars, j’ai déjà connu ça. Ensuite parce que ma place dans Nouvelle Star est beaucoup plus confortable, je n’ai pas le destin des gens entre mes mains. Je les accompagne, je suis dans l’empathie. S’ils ont un « oui », je suis spectatrice de leur joie, c’est formidable…

Et quand c’est non ?

C’est plus compliqué, forcément. Pour eux, c’est un rêve qui s’effondre, celui de vivre de leur musique. Mais je leur explique que ce n’est pas la fin de tout, qu’il existe d’autres chemins. Je n’ai jamais fait Nouvelle Star et j’ai une carrière pas mal quand même jusque-là…