«20 Minutes» en 1984: «Le Bébête Show» vole la vedette au «Cocoricocoboy» et à Collaro

HUMOUR A l’occasion de la saison 2 de « Stranger Things », qui débarque sur Netflix, « 20 Minutes » fait un voyage dans le temps, direction le 27 octobre 1984, et imagine les articles que le service culture aurait signés ce jour-là…

C.W.

— 

Du haut de ses deux ans, le «Bébête Show» n'en finit pas de faire rire la Une
Du haut de ses deux ans, le «Bébête Show» n'en finit pas de faire rire la Une — ROCHE/TF1/SIPA

Ainsi vont, vont, vont, les petites marionnettes. Du haut de leurs deux ans (et avec toutes leurs dents, ou presque), les zigotos du Bébête show poursuivent leur ascension sur la Une. Un succès tel que la pastille satirique vole désormais la vedette à ses hôtes du Cocoricocoboy : Catherine Corbineau et Stéphane Collaro.

>> A lire aussi :

Découvrez en exclusivité sur « 20 Minutes » un extrait qui sera diffusé l’année prochaine sur TF1 :

Les poils à gratter français 

Librement inspiré du poil à gratter Muppet's Show de nos amis britanniques, Le Bébête Show se paye gentiment la tronche de nos hommes politiques depuis deux ans déjà. Eh oui, le temps s'écoule à une vitesse… Un jour on se réveillera en 2017 (certains passeront l’arme à gauche avant bien sûr), sans avoir vu les années défiler. Bref, on ne présente plus « Kermitterrand » et « Marchie la cochonne », ni le trublion Jean Roucas, qui sèment chaque soir la zizanie dans le petit écran. TRU-CU-LENT. Une bouffée de gauloiseries qui parfois, il faut le reconnaître, manque un poil de finesse (un poil seulement). Mais ne nous plaignons pas, déjà qu’on ne peut plus rien dire…

Longue vie au Bébête Show, et, soyons fous, pourquoi ne pas songer à leur propre « show » ? A méditer, TF1… Juste un conseil : attention au dérapage et à ne pas sombrer dans le guignolesque.

Flash Forward

>>> Après un passage raté sur la Cinq avec le Collarricocoshow, Stéphane Collaro revient sur « la Une » et lance en 1988, en pleine campagne présidentielle, le Bébête Show en tant qu’émission à part entière, diffusée chaque soir à 19h50. Le programme fait un carton et réalise jusqu’à 30 % de part d’audience. La même année, les premiers Guignols de l’Info (Les Arènes de l’info), voient le jour sur la toute nouvelle chaîne payante Canal +. Les Bébêtes de TF1 n’y survivront pas. En 1995, année de disparition du programme, Libé dira, « l’émission créée par Stéphane Collaro en 1981 d’après le célèbre Muppet’s Show anglais avait pris un très sérieux coup de vieux avec l’apparition des Guignols sur Canal +, nettement plus insolents, incisifs, grinçants et surtout dotés d’un vrai sens politique ».