«Secret Story 11»: Un candidat risque un licenciement pour «absence injustifiée»

TELEVISION Selon des informations de « La Voix du Nord », un conseil de discipline statuera lundi sur le licenciement ou non de Jordan, actuellement enfermé dans la maison de « Secret Story »…

C.W.
— 
Jordan, candidat de «Secret Story 11», risquerait d'être licencié de son travail
Jordan, candidat de «Secret Story 11», risquerait d'être licencié de son travail — JLPPA

Jordan risque-t-il son poste pour Secret Story ? Selon des informations de La Voix du Nord, le candidat de la maison des secrets sur TF1 pourrait être licencié pour « absence injustifiée ». Son employeur lui reproche de n’avoir pas remis les pieds sur son lieu de travail depuis le 5 septembre dernier.

>> A lire aussi: L'ancienne directrice de casting de «Secret Story» dévoile comment la production «crée» les secrets des candidats

Un conseil de discipline lundi

Depuis près de deux mois, Jordan, présenté comme un ancien bûcheron puis un chauffeur de camion, participe à la 11e saison de Secret Story. Or, le quotidien La Voix du Nord révèle que le jeune homme est en fait conducteur de bus et de tram chez Transvilles, le réseau de transports du Valenciennois. Une entreprise qui lui demande actuellement des comptes, Jordan ayant abandonné son poste depuis le 5 septembre dernier. « Le 5, il ne s’est pas présenté à son poste et depuis, plus de nouvelles. On a vu qu’il était dans l’émission avec l’article dans La Voix du Nord », a expliqué Transvilles au quotidien.

Toutefois, avant de participer à l’émission de TF1, le jeune homme avait demandé un congé sans soldes à son employeur. Une demande refusée. « Tout le monde doit être sur le pont le jour de la rentrée, répond Transvilles. C’est une question d’exemplarité. Sinon tout le monde fait ça, pour aller à la pêche, à la chasse… » Pour cela, un conseil de discipline statuera lundi sur son cas, pour « absence injustifiée ».

La CGT défend le jeune homme 

Du côté de la CGT du réseau de transport, le syndicat se positionne du côté de Jordan. « Il a été honnête. Il a présenté son projet, il aurait pu être écouté, estime Bachir Guefif, délégué du personnel. On a énormément de gens qui veulent prendre des congés sabbatiques pour faire une formation ou pour se mettre à leur compte, mais on leur refuse. En plus, ça aurait fait une petite pub à Transvilles. Au niveau de la clientèle, on a des gens qui demandent de ses nouvelles. » Toujours selon La Voix du Nord, Jordan, enfermé dans la maison des secrets, pourrait ne pas être au courant de sa convocation au conseil de discipline lundi.