De «Dirty Dancing» à Disney, Kenny Ortega fait danser Hollywood

TELEVISION Après «Dirty Dancing» et «High School Musical», le réalisateur et chorégraphe Kenny Ortega fait danser les enfants des méchants de Disney dans le téléfilm « Descendants 2 »…

V. J.

— 

«Dirty Dancing» et «Descendants», deux films chorégraphiés par Kenny Ortega
«Dirty Dancing» et «Descendants», deux films chorégraphiés par Kenny Ortega — Splendor Films / Disney

Il est fort probable que le nom de Kenny Ortega ne vous évoque pas grand-chose. Si on vous dit qu’il a réalisé  Descendants 2, diffusé mardi à 18 heures sur Disney Channel, vous n’êtes pas plus avancé. Pourtant, Kenny Ortega œuvre depuis des décennies dans l’ombre - et dans les pas - de chanteurs et acteurs de renom, tels que Madonna, Michael Jackson, Patrick Swayze ou Zac Efron. Il est chorégraphe, et pas n’importe lequel.

Un mentor nommé Gene Kelly

Né à Palo Alto en 1950, Kenny Ortega commence sa carrière aux côtés du danseur Gene Kelly, rien de moins : « Il a toujours été une source d’inspiration. J’ai découvert ses films très jeune, puis j’ai eu la chance de le rencontrer, de travailler avec lui. Il a été un mentor, un éducateur et un ami pour moi. » Kenny bosse sur son film Xanadu, puis sur Coup de cœur de Martin Scorsese, La folle journée de Ferris Bueller de John Hughes, avant de réaliser le clip Material Girl de Madonna, très inspiré par le film Les hommes préfèrent les blondes et le titre Diamonds Are a Girl’s Best Friend chanté par Marylin Monroe. Nous sommes en 1985, et Dirty Dancing se tourne l’année suivante.

>> A lire aussi : «20 Minutes» vous donne la méthode pour réussir le fameux porté de «Dirty Dancing»

« The time of my life »

Choisi par la scénariste Eleanor Bergstein, Kenny Ortega est à l’origine de toutes les chorégraphies mythiques du film, et bien sûr, du porté final. C’est aussi lui qui décide d’utiliser la chanson The Time of Your Life de Bill Medley et Jennifer Warnes, auréolé d’un Oscar, d’un Golden Globe et d’un Grammy. « C’est "a time of my life" que je n’oublierai jamais, raconte-t-il. Je suis encore surpris aujourd’hui par l’impact que le film a eu sur les gens, sur des générations entières. C’est l’expression d’un moment unique, d’un monde révolu, avant les téléphones, avant Internet. Nous étions paumés dans une montagne, près d’un lac, tous en phase pour créer quelque chose de spécial. »

>> «Dirty Dancing» a 30 ans: Bébé, VHS flinguées, portés risqués... ce sont les fans qui en parlent le mieux

Une série, un remake, et encore une série

En revanche, il ne garde pas un souvenir impérissable de la série Dirty Dancing, dont il a réalisé deux des onze épisodes en 1988, avec Patrick Cassidy et Melora Hardin dans les rôles de Johnny et Bébé. Qui connaissait d’ailleurs l’existence de cette adaptation ? « Qu’est ce que vous voulez que je vous dise, des fois, ça ne marche pas. Ils se sont précipités pour surfer sur le succès du film, sans parvenir à en retrouver la magie. » En 2011, Kenny Ortega est annoncé à la réalisation d' un remake de Dirty Dancing, histoire de boucler la boucle : « Je me suis dit qu’il fallait revisiter cette histoire une dernière fois, puis un autre studio, Lionsgate, nous a grillés la priorité et produit une mini-série de trois heures pour ABC, donc je suis passé à autre chose. »

>> A lire aussi : Qui est Dove Cameron, la nouvelle égérie Disney ?

Disney Dancing

En fait, ces dernières années, le réalisateur et chorégraphe travaille essentiellement pour Disney, avec hier les trois High School Musical et aujourd’hui les deux téléfilms Descendants, mais aussi The Cheetah Girls 2 ou encore les chorégraphies des concerts de Hannah Montana, alias Miley Cyrus. « Une longue collaboration qui remonte aux années 90 et à Hocus Pocus, mon film de sorcières avec Bette Midler et Sarah Jessica Parker, précise-t-il. Je ne sais pas pourquoi, mais les gens m’en parlent encore aujourd’hui, il est devenu presque aussi culte que Dirty Dancing. » Presque.

Le documentaireThis is It sur Michael Jackson, le téléfilm hommage The Rocky Horror Picture Show, un épisode de la série Crazy Ex-Girlfriend… Quel que soit le projet, Kenny Ortega ne peut l’envisager qu’en musique et danse. Même Descendants, qui s’intéresse aux enfants des méchants de Disney, s’offre des numéros chantés et dansés, et les tutos qui vont avec pour les enfants. Après les générations Dirty Dancing et High School Musical, une génération Descendants ?