La maman de Jessy des «Marseillais»: «Ma fille est devenue une garce à la télé»

CONFIDENCES La mère de Jessica Errero revient sur le parcours de sa fille dans la téléréalité après les scandales autour de son comportement dans « Les Marseillais contre le Reste du monde »…

Propos recueillis par Claire Barrois

— 

La candidate des «Marseillais» Jessica Errero retourne à ses premières amours, la comédie et la danse.
La candidate des «Marseillais» Jessica Errero retourne à ses premières amours, la comédie et la danse. — Fanch DROUGARD/W9
  • « 20 Minutes » a décidé de donner la parole aux parents de candidats de téléréalité.
  • Elise Boutin, la mère de Jessica Errero, qui participait aux « Marseillais » a réagi cet été avec une lettre publique parce qu’elle ne reconnaissait plus sa fille.
  • Elle revient sur le parcours de Jessy dans la téléréalité.

« Je n’aimerais pas être sa mère… » Qui ne s’est jamais dit cette phrase devant un programme de téléréalité ? Pour arrêter de fantasmer sur ce que pensent les parents de candidats de ce qu’ils font dans ces émissions, 20 Minutes est allé le leur demander. Elise Boutin, la mère de Jessy des Marseillais, qui avait réagi cet été sur les réseaux sociaux aux frasques de sa fille, a été la première à répondre à nos questions.

Et cette maman qui a « tout fait pour ses trois enfants » avait des choses à dire.

Comment votre fille est-elle venue à la téléréalité ?

Jessica est comédienne. Elle a joué dans des clips, a eu un petit rôle dans La Vraie Vie des profs, a été silhouette dans Marseille, tournage durant lequel Kad Merad lui avait d’ailleurs dit de persévérer. Ensuite, pendant deux ans, elle n’a pas trouvé de rôle. A ce moment-là, elle a été contactée par la production de NRJ 12 pour participer à The Dancers et à Coup de jeune à Vegas : Les Ieuvs font leur show. Les deux émissions n’étaient pas de la vraie téléréalité parce qu’elle y participait en tant que danseuse, mais elles n’ont pas marché. Elle a refusé pendant deux ans de participer aux Marseillais, malgré l’insistance de la production. Et puis on a fini par se dire que ça pouvait lui ouvrir des portes parce qu’on lui avait dit qu’il y aurait des jobs de comédie et de danse.

RDV LE 19 octobre sur NRJ12 ! @nrj12lachaine #nrj12 #lesieuvs #cdjav #coupdejeuneavegas #emission #television #instapicture #instagram #instaphoto

A post shared by 🎞Comedienne/Danseuse/Modele📸 (@jessicaerrero_official) on

Quelle a été votre réaction quand vous l’avez découverte dans « Les Marseillais South America » ?

On était très fier d’elle quand elle est sortie de l’émission. C’était elle avec ses valeurs, son respect. Il n’y a qu’une séquence qui nous a déplu : quand elle posait nue avec un skate. Mais on s’est dit que c’était pour l’émission, on a fermé les yeux. On se régalait à regarder Les Marseillais parce qu’elle était dedans. On n’avait jamais regardé avant.

Jessy est-elle ressortie de l’émission comme elle y était entrée ?

Au départ, oui. Quand elle est revenue, elle était elle-même. Elle a commencé à faire des placements de produits, elle gagnait ses sous, c’était très bien. Puis elle a commencé à faire des bookings [des animations payées en boîte de nuit], je n’ai pas du tout aimé. Son père avait peur qu’elle finisse alcoolique. Il y en avait trop. Elle est passée d’une fois par semaine à deux ou trois fois. Elle buvait. Elle ne prenait plus sa vie en main, se levait à 14 h, ne passait plus de castings parce qu’elle était trop fatiguée. On avait beaucoup de disputes à ce sujet, mais comme je suis sa mère, il ne m’était pas facile de lui faire passer le message. En même temps, avec son père, nous étions tristes qu’elle finisse là-dedans alors qu’elle était comédienne.

❤️🤙🏽👊🏽! #friend #night #party #cool #like #picoftheday @paga_lmsa

A post shared by 🎞Comedienne/Danseuse/Modele📸 (@jessicaerrero_official) on

Dans « Les Marseillais contre le reste du monde », Jessica a rompu avec son petit ami Valentin et a vécu deux autres idylles, dont une avec Kevin, son ex aux multiples conquêtes. Avez-vous lu tout ce qu’on disait sur elle sur Internet ?

Les Marseillais contre le reste du monde a été l’émission de trop. Je suis beaucoup ce qu’on dit sur elle sur Internet, même si mes deux autres enfants me disent d’arrêter, que ça me fait du mal pour rien. Ça a été infernal, j’en pleurerais encore aujourd’hui. J’appelais sans cesse la production en disant : « Je vous en supplie, dites à Jessica qu’elle m’appelle. » J’ai fini par avoir une femme très désagréable, hautaine, qui m’a dit que si je continuais à appeler ou envoyer des messages, la production porterait plainte contre moi. Sur les réseaux sociaux, on venait m’insulter en disant : « Toi aussi tu as dû faire la pute comme ta fille. »

Ses copines m’appelaient pour me dire qu’il se passait quelque chose. Quand Valentin a rejoint le tournage, il m’a dit qu’il était content de la retrouver. En sortant, il m’a dit : « C’est fini avec Jessica, je ne la reconnais pas, ça n’était plus elle. » De mon côté, je me demandais ce qu’elle faisait. Je sais qu’elle est très influençable. Tous les deux soirs ils les emmènent en boîte de nuit pour qu’ils boivent, pour qu’il se passe quelque chose.

Qu’est-ce qui vous a poussée à réagir sur les réseaux sociaux ?

Elle faisait des shootings nus, elle avait perdu tout respect même par rapport à nous, toute valeur. Ma fille est devenue une garce à la télé. Ça a été désastreux. D’un côté, c’est très bien : Il a fallu cette émission pour la faire réagir, qu’elle reprenne la comédie qu’elle avait arrêtée. Elle était contente, elle a gagné des followers, mais elle avait tout perdu.

Quand elle est rentrée, on a parlé. Elle a pris tout de suite conscience de ses conneries. Elle avait regardé les réseaux sociaux, elle avait eu un temps pour se poser et réfléchir avant de rentrer à la maison. Elle m’a appelée en disant : « Maman, s’il te plaît, me criez pas dessus, je veux du soutien. » Elle avait besoin de nous pour se sentir bien. Quand elle a regardé les images, elle était en dépression. Elle a mis un bon mois pour aller mieux. Si elle n’avait pas réussi à récupérer Valentin, elle ne se serait jamais remise. Il l’a aidée à aller mieux.

Cette émission a-t-elle changé votre fille ?

Quand elle est sortie des Marseillais, elle a hésité parce que Valentin devait participer à Friendstrip 4, elle voulait le suivre où il allait. Banijay [la production] l’a appris, lui a dit de ne pas y aller et qu’ils feraient en sorte que Valentin intègre le prochain tournage des Marseillais. Moi je lui disais de ne pas se laisser embobiner par la production, qu’elle se retrouverait avec Kevin et Anthony… Ils lui disaient qu’ils allaient redorer son image. Son frère, sa sœur, mon mari et moi, ne voulions plus qu’elle y retourne. Elle a été harcelée par la production pour reprendre Les Marseillais. Elle a fini par envoyer un recommandé pour quitter Les Marseillais. A ce moment-là, la production a vu son bain avec Jeremstar et a essayé de l’impressionner. Elle a alors téléphoné à la prod, et la personne qu’elle a eue lui a dit que c’était eux qui la viraient, elle a presque été insultée.

Son expérience est mitigée. Au départ c’était superbe, là, elle s’est salie. Maintenant elle doit reprendre de la force, on la soutient. Si elle n’avait pas eu sa famille, dans laquelle je compte Valentin, elle ferait encore n’importe quoi aujourd’hui. Heureusement, elle a la force de se remettre en question, elle réfléchit. Elle s’est battue, s’est reprise en main et je lui dis aujourd’hui : « Bravo, ma fille. »

La téléréalité, c’est donc fini pour elle ?

Disons qu’elle laisse la porte entrouverte. Les Anges de la téléréalité l’ont contactée, elle hésite à y aller. Cette émission se fonde quand même sur un enjeu professionnel, ils lui ont dit qu’ils la feraient découvrir comme comédienne en Amérique… Là-bas, ils ne regardent pas si on a fait de la téléréalité. En France, elle a repris le chemin de la comédie, elle est contactée pour des courts-métrages. Ils lui donnent sa chance, mais elle est cataloguée comme une fille de la téléréalité donc ce n’est pas facile. Avec Valentin, ils ont aussi le projet de partir six mois en Amérique pour tenter leur chance. C’est une fille adorable, elle a pris des forces pour avancer, et elle peut compter sur nous.

Vous êtes un proche de candidat de téléréalité (famille ou ami proche) et vous voulez témoigner, n’hésitez pas à nous contacter ici.