Patrick Poivre d'Arvor n'a plus jamais regardé un JT depuis son départ de TF1

CONFESSION «Un jour, un destin» consacre son numéro de dimanche à l'ex-présentateur de TF1...

V. J.

— 

Patrick Poivre d'Arvor le 30 août 2015.
Patrick Poivre d'Arvor le 30 août 2015. — SIPA

Après Patrick Bruel, Jean-Paul Belmondo ou Muriel Robin, c’est autour de Patrick Poivre d’Arvor de se faire tirer le portrait dans Un jour, un destin, dimanche à 23h10 sur France 2. Si l’ex-présentateur du 20 Heures y répond aux questions de Laurent Delahousse, il s’est aussi confié en amont au magazine Téléstar. Il y évoque sa passion pour les héros, la grande famille de la télé qui a un peu remplacé sa vraie famille, le suicide de sa fille Solenn, ce bébé qu’il a ramené clandestinement d’Irak et bien sûr le JT de TF1, poste qu’il a occupé pendant 12 ans avant son éviction.

>> Patrick Poivre d’Arvor sur son éviction du 20H de TF1: «Ils ont commis une erreur et ils le savent»

« Une nostalgie mal placée »

« D’abord, j’ai immédiatement comparé mon sort à d’autres qui perdaient leur emploi dans des circonstances infiniment plus douloureuses, explique-t-il. Dans les trois mois qui ont suivi, c’est vrai, le journal m’a manqué, comme une perfusion que l’on vous a retirée trop brutalement. Oui la méthode était choquante, contre-productive et même ridicule pour la chaîne en laissant imaginer que le pouvoir politique avait une telle influence. Mais ce n’est pas une si grave blessure. J’ai réorganisé ma vie, je me suis guéri. »

Reste qu’il na plus jamais regardé un JT depuis, aussi incroyable que cela puisse paraître: « Depuis mon départ, je n’ai plus jamais regardé un journal télévisé. J'aime énormémentAnne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse, mais je suis passé à autre chose, ça m’évite une nostalgie mal placée ».