«Cash Investigation»: L'enseigne Lidl attaquée et parodiée sur les réseaux sociaux

POLÉMIQUE L’émission de mardi s’intéressait à l'« univers impitoyable » du travail, plus particulièrement aux entreprises Free et Lidl…

V. J.

— 

Extrait d'une publicité pour l'enseigne Lidl
Extrait d'une publicité pour l'enseigne Lidl — Capture écran Lidl

Dans le Cash Investigation de mardi, d’ailleurs record historique de l’émission avec 3,8 millions de téléspectateurs, Elise Lucet s’intéressait aux conditions de travail au sein des enseignes Free et Lidl, entre harcèlement, pénibilité, licenciement et même suicide. Une séquence surtout a mis en en colère les spectateurs et internautes, l’enregistrement d’une conversation entre un chef de magasin Lidl et son manager. « Si je viens et que le magasin est mal tenu, je te promets que toi et moi on se verra toutes les semaines, hurle ce dernier. Ça va être à feu et à sang. Je te mettrai six jours de mise à pied à longueur de temps, tu vas mourir. »

>> A lire aussi : «Cash Investigation». Un coaching anti Elise Lucet pour les grands patrons?

« On est mal, on est très mal »

Lidl a a prévu de répondre par un communiqué mercredi, mais le mal était fait et les réactions, critiques, indignations se sont multipliées sur Twitter tout au long de la soirée.

Des internautes se sont même rappelé un des plus célèbres spots télé de Lidl, où l’on voit un concurrent de la marque se rendre dans un magasin vérifier l’offre et la qualité de pain, puis téléphoner à son boss : « On est dans le pétrin, patron. On est mal, on est très mal. » Oups. Lidl devait être « mal, très mal » après la diffusion de ce Cash Investigation, et certains twittos ne sont pas gênés pour détourner et parodier leur pub : « Allô, patron ? Y a Elise Lucet dans le magasin. On est mal, on est très mal. »