«TPMP»: Isabelle Morini-Bosc a «très mal vécu la dernière saison»

BILAN La chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc a confié à nos confrères de «Télé Loisir» ses difficultés la saison dernière...

Claire Barrois

— 

Isabelle Morini-Bosc.
Isabelle Morini-Bosc. — Cyrille George Jerusalmi/C8

Une interview sans langue de bois. A l’occasion de la rentrée et de la nouvelle formule de Touche pas à mon poste !, le magazine Télé Loisir a demandé à la chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc de faire le point sur sa participation à l’émission.

La journaliste a confié sa satisfaction sur le nouveau plateau de TPMP : « Je suis ravie d’être plus proche de mes collègues, a-t-elle déclaré. Et puis, le public n’est pas trop loin. Je le trouve plus chaleureux que celui de l’année dernière. Pour le reste, c’est comme le plateau d’ Anne-Sophie Lapix : je m’en fiche un peu ! »

« Un vrai lynchage médiatique »

A l’évocation de la saison dernière, Isabelle Morini-Bosc reconnaît qu' « il y a eu des reproches légitimes, comme la fameuse affaire de l’homophobie. C’était maladroit… En revanche, il y a eu un vrai lynchage médiatique et une forme de désinformation. Par exemple, les journaux se sont totalement trompés lorsqu’ils ont écrit que Cyril avait commencé à s’excuser suite au départ des annonceurs. Alors qu’il a commencé à faire des excuses dès le lendemain. Et trop, si vous voulez mon avis. » Comment a-t-elle vécu cette période ? « Très mal. »

Quant à la suite de l’émission, difficile pour la chroniqueuse de savoir où elle va. « Cyril a une idée à la minute, donc je pense que les conducteurs seront toujours chahutés. Ça a des inconvénients mais aussi des avantages, estime-t-elle. Quand un chroniqueur ou un invité a quelque chose de drôle à dire, Cyril ne le loupe pas. Du coup, on perd parfois du temps. Mais ces prises de liberté par rapport au contenu initial de l’émission apportent de la vie ! »