Anne-Sophie Lapix présente son premier JT de 20 Heures sur France 2 le 4 septembre 2017
Anne-Sophie Lapix présente son premier JT de 20 Heures sur France 2 le 4 septembre 2017 — Delphine GHOSAROSSIAN - FTV

RENTRÉE TV

France 2: On a regardé le premier JT d'Anne-Sophie Lapix, et vous?

Anne-Sophie Lapix présentait son premier JT sur France 2 ce lundi soir...

Une femme au JT de 20 Heures. Ce n’est pas une première dans l’histoire de la télévision française. Christine Ockrent a déjà animé ce grand rendez-vous sur Antenne 2, tout comme Laurence Ferrari celui sur TF1 pendant quatre ans où elle a succédé à PPDA et Claire Chazal a été le visage de ce JT le week-end pendant près de 25 ans. Elle a même eu un temps comme joker une certaine Anne-Sophie Lapix. A 45 ans, cette dernière n’a plus rien à prouver, que ce soit dans l’exercice de la présentation, de l’information (Bloomberg TV, LCI), de la politique (Dimanche +) ou du divertissement (C à vous).

>> France 2: Anne-Sophie Lapix n'a «jamais demandé» le poste de David Pujadas

Anne-Sophie Lapix récupère d’ailleurs un JT de France 2 en pleine forme, avec une moyenne de 4,8 millions de téléspectateurs la saison dernière, contre 5,6 millions pour le JT de Gilles Bouleau. Il l’a même dépassé à plusieurs reprises. Mais le but n’est pas de passer devant TF1. « Mon souhait n’est pas de renverser la table, souligne la journaliste. La ligne éditoriale va être conservée. Elle est ambitieuse, elle valorise l’économie, l’international, la politique. » Qui dit nouvelle présentatrice, dit nouveau plateau, le plus grand qu’un journal télévisé ait connu avec 300m² d'espace modulable pour accueillir les invités, les journalistes experts ou des démonstrations sur écran géant tactile comme sur Franceinfo.

Une voix neutre sur une musique envahissante

« La guerre n’est pas ce que souhaitent les Etats-Unis. » Non, ce ne sont pas là les premiers mots d’Anne-Sophie Lapix à la tête du 20 Heures de France 2, mais ceux de l’ambassadrice américaine à l’ONU après le nouvel essai de la Corée du Nord. Le JT de ce lundi 4 septembre s’est en effet ouvert sur un extrait, avant que la présentatrice ne déroule le sommaire, en voix off : le casse-tête de la rentrée avec la suppression des emplois aidés, la loi travail et la rupture conventionnelle collective, des étrangers au capital d’Air France, l’affaire Maelys, etc. Une voix neutre, presque froide, sur une musique rythmée, un peu envahissante.

« Bonsoir, bienvenue dans le 20 Heures », a-t-elle lancé dès qu’elle est apparue à l’écran, dans une robe rouge pétant. Sans transition, Anne-Sophie Lapix a enchaîné sur la Corée du Nord, à travers pas moins de trois reportages et une analyse géopolitique en plateau d’Etienne Leenhardt. Moins de cinq minutes après le début du journal, la présentatrice avait ainsi déjà quitté son siège pour le rejoindre devant l’écran géant.

Didactique et rythmé

De ce premier nouveau premier JT, on peut retenir un vrai souci didactique, beaucoup de lancements de sujets se terminaient ainsi par un « explications avec… », que ce soit sur les travailleurs indépendants ou les mandataires immobiliers. La volonté aussi de diversifier les formats, et donc de rythmer le JT, avec par exemple un duplex pour l’affaire Maëlys, une enquête sur les notations d’hôtels, restaurants, taxis ou plombiers, et un « œil du 20 Heures » sur le projet du canal Seine-Nord, où la journaliste se mettait en scène sur un ton proche de « Cash Investigation ».

Un bébé panda et un sourire pour la fin

De la nouvelle présentatrice, on peut retenir un sérieux et une tenue qui ont dû surprendre les habitués de C à vous. Pas un mot plus haut que l’autre, à peine une bafouille et bien sûr pas de fou rire comme sur France 5. Mais un sourire, en toute fin de journal, après le bébé panda du zoo de Beauval - une valeur sûre. « C’est la fin de ce journal. Merci à toute la rédaction pour son accueil. Bonne soirée sur France 2, et à demain. » A demain donc.