«Recherche appartement ou maison»: Un couple dévoile les méthodes de la production et pousse un gros coup de gueule contre M6

TÉLÉ Dégoûté, un couple de participants de « Recherche appartement ou maison » balance sur l'émission présentée par Stéphane Plaza sur M6...

20 Minutes avec agence

— 

Suzanne et Yarek lors du tournage de Recherche appartement ou maison en 2013.
Suzanne et Yarek lors du tournage de Recherche appartement ou maison en 2013. — Capture d'écran M6

Suzanne et Yarek, parents d’un petit garçon de deux ans, avaient participé à l’émission Recherche appartement ou maison sur M6 en 2013. Ils espéraient ainsi trouver le bien de leur rêve à Martignas-sur-Jalle (Gironde), un petit village situé entre Bordeaux et le bassin d’Arcachon.

Mais suite à la rediffusion de l’émission présentée par Stéphane Plaza, ce dimanche 6 août sur M6, le couple pousse un coup de gueule dans les colonnes de  Télé Star.

L’experte « frappait à la porte des gens aléatoirement »

« Nous avons perdu notre temps, estime Yarek. Nous avons visité seulement trois maisons en trois jours alors que nous aurions pu en visiter une dizaine sans M6. Je pense qu’il y avait plus de biens qui correspondaient à nos critères à Martignas ».

Le couple avait bénéficié de l’aide de l’experte Laurence Rousserie. « (…) Elle ne connaissait pas du tout ce secteur immobilier, estime le père de famille. Elle n’avait aucun réseau et frappait à la porte des gens aléatoirement pour savoir si leur maison était à vendre. »

Leur maison « coup de cœur » était déjà vendue

Et selon le couple, cela ne s’arrête pas là. Lors d’une visite, Suzanne et Yarek avaient eu un véritable coup de cœur pour une maison de 83 m2 avec trois chambres, un jardin et une terrasse d’une valeur de 215.000 euros. Bien décidés à s’en emparer, ils avaient fait une offre la semaine suivante. Dans l’épisode, M6 expliquait que le bien avait été vendu à un acheteur plus offrant.

Or, selon Suzanne et Yarek, le bien n’était, en réalité déjà plus sur le marché. « Au moment de la visite, la maison était déjà vendue, soutient Yarek. La production n’avait pas l’air au courant ».

>> A lire aussi : «Chasseurs d'appart'»: Un ancien candidat devra verser 5.000 euros à M6

La production se défend

Également contactée par Télé Star, Pascale Albertini, la productrice de l’émission, se défend : « Ce que vous voyez à l’écran, c’est comme dans la vraie vie », explique-t-elle, en déclarant que son équipe continue de rechercher la maison parfaite à la fin du tournage. « Ils ne nous ont pas contactés au terme des trois visites pour faire remonter ces plaintes mais, si ça avait été le cas, nous aurions poursuivi les recherches en dehors du tournage. »

>> A lire aussi : Marseille: Un candidat de «chasseurs d'appart» attaque l'émission de Stéphane Plaza

Concernant ses experts, la productrice explique qu’elle ne fait appel qu’à des « chasseurs d’appart » : « La particularité, c’est qu’ils ne sont pas basés sur un secteur en particulier. Ils sont une sorte d’intermédiaire entre les acheteurs et les agences (…), ils visitent les appartements et sélectionnent seulement ceux qui répondent aux attentes de leurs clients. »