«Ninja Warrior» sur TF1: Deux candidats poussent un coup de gueule

POLEMIQUE Deux candidats ont fait part sur Facebook de leurs problèmes avec le jeu de TF1, l'un lors du tournage, l'autre devant sa télé...

V. J.
— 
Cette année, les épreuves de «Ninja Warrior» sont encore plus difficiles que l'année dernière.
Cette année, les épreuves de «Ninja Warrior» sont encore plus difficiles que l'année dernière. — LAURENT VU / TF1

« Une expérience catastrophique » C’est ainsi qu’un candidat deNinja Warrior  a décrit sa participation au jeu estival de TF1. Lorenzi Dos Santos, c’est son nom, décrit en détail sur sa page Facebook (« la liste est longue ») les différents soucis qu’il a rencontrés avec la production. Et ce dès le voyage en train direction Cannes où avait lieu l’enregistrement : « Après renseignements, nous apprenons que les fameux billets étaient en réalité que des préréservations de billets. Merci donc TF1 de nous avoir fait voyager en fraude ». A l’arrivée, pas de navette mais un bus à payer soi-même et « une super colline à monter à pied avec nos valises ».

>> «Ninja Warrior»: Baptiste Giabiconi et Sébastien de «Koh-Lanta» ont tenté leur chance

Un passage à 4h30 du matin

Lorenzi explique que lui et les autres candidats sont en fait livrés à eux-mêmes, et qu’à la moindre question, « ils vous répondent qu’ils sont dépassés, qu’ils ont 100.000 trucs à gérer, que vous êtes en train de les emmerder ». Sur le tournage lui-même, il raconte que si certains « ninja warriors » ont eu la chance de passer rapidement, vers 19h, lui a dû attendre 4h30 du matin, « crevé moralement, épuisé, stressé ». C’est la chute au premier obstacle. Cerise sur le gâteau, on lui demande, comme à d’autres, de payer la taxe d’hébergement et même de rentrer par ses propres moyens. Lorenzi explose alors, insulte et menace les gens de la prod s’ils ne lui donnent pas un billet de train.

>> A lire aussi : Miss France 2017, Alicia Aylies, en larmes après avoir échoué à «Ninja Warrior»

Coupé au montage

Ni TF1 ni la production n’ont encore réagi à son témoignage, contrairement à celui de Thibault Geoffray. Ce coach de finess s’est également servi de Facebook pour conter sa mésaventure : découvrir devant sa télévision qu’il a été coupé au montage. Bien que qualifié pour la grande finale, Thibault n’a pas eu les joies du prime time : « Prévenu la veille que nos passages seraient écourtés, au final carrément coupés. Je voulais juste vous dire qu’il n’y a eu aucun accord entre la production de TF1 et moi afin de mettre en place quoi que ce soit ».

Comme l’a annoncé Sandrine Quétier en fin d’émission, la performance du coach est en fait visible en exclu en ligne. Un choix éditorial assumé par la chaîne, comme le révèle TV Mag : « Comme Thibault est un YouTubeur et un influenceur sur le web, il nous a semblé cohérent de diffuser en exclusivité sa belle performance sur MyTF1. » La finale, elle, sera bien sur TF1, le 21 juillet, avec Thibault donc mais sans Lorenzi.