«C à vous»: Qui est Anne-Elisabeth Lemoine, la remplaçante d’Anne-Sophie Lapix?

MERCATO Après avoir joué les chroniqueuses pendant dix-sept ans, Anne-Elisabeth Lemoine va devenir la seule femme aux commandes d’un access prime time…

Anne Demoulin

— 

Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de «C à Vous».
Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de «C à Vous». — Delphine GHOSAROSSIAN / SIPA pour FTV

« Attrape ! », a lancé ce lundi Anne-Sophie Lapix à Anne Élisabeth Lemoine, avant de lui envoyer les clés de l’appartement dans lequel C à vous est tourné. La chroniqueuse va succéder à l’actuelle présentatrice  future présentatrice du JT de France 2 et sera aux commandes de la 9e saison du talk-show de France 5, dès septembre. Après quelque dix-sept années à jouer les chroniqueuses télé, Anne-Elisabeth Lemoine, 46 ans, entre donc dans la cour des grands.

Face à Cyril Hanoun, Yann Barthès et Yves Calvi

« Félicitations ! Je suis vraiment ravie que ce soit vous », a continué Anne-Sophie Lapix. « Je suis très fière de faire partie de votre équipe depuis trois ans et de poursuivre ce que vous avez porté si haut », a répondu, visiblement émue, Anne-Elisabeth Lemoine.

Chroniqueuse dans C à vous depuis 2014, celle que la bande surnomme « Babeth » était déjà le joker de l’actuelle animatrice, et présentait depuis septembre, C l’hebdo, déclinaison hebdomadaire du programme.

Avec elle, France 5 mise donc sur la continuité, alors que les noms de Stéphane Bern, Claire Chazal, Mélissa Theuriau ou encore Bruce Toussaint avaient circulé depuis l’annonce du départ d’Anne-Sophie Lapix.

Avec Alessandra Sublet, Anne-Elisabeth Lemoine devient la troisième femme à prendre les rênes du programme phare de la chaîne publique.

Face à Cyril Hanouna sur C8, Yann Barthès sur TMC, Yves Calvi sur Canal +, et peut-être même David Pujadas sur LCI, Anne-Elisabeth Lemoine sera la seule femme à la tête d’un access prime time à la rentrée. «  Je le souhaitais ardemment », confie-t-elle au Parisien.

Plus de dix-sept ans à jouer les chroniqueuses télévisées

Née le 29 juillet 1970 au Plessis-Trevise, en région parisienne et diplômée du Celsa, Anne-Elisabeth Lemoine fait ses premières armes à la radio dans l’émission Vous écoutez la télé, aux côtés de Marc-Olivier Fogiel, sur France Inter.

De 2000 à 2006, le grand public découvre son rire communicatif sur le plateau d’On ne peut pas plaire à tout le monde sur France 3, un talk-show de deuxième partie de soirée animé par Marc-Olivier Fogiel.

En 2005, elle suit le présentateur sur RTL pour On ne pouvait pas le rater. En 2006, elle l’accompagne sur M6 dans T’empêches tout le monde de dormir sur M6. En parallèle, elle tient une chronique dans l’émission J’ai mes sources, animée par Colombe Schneck à l’antenne de France Inter.

De France 3 à Canal + en passant par RTL

Un an plus tard, France Info fait appel à elle pour présenter Elle se mêle de tout, en alternance avec Marion Ruggieri, tandis que Pierre Lescure la convie dans la bande de Ça balance à Paris sur Paris Première.

La journaliste coanime avec Estelle Denis en 2007 une émission politique, 5 ans avec… sur M6. Alors en couple avec l’humoriste Mustapha El Atrassi, elle se sépare après avoir porté plainte contre lui pour coups et blessures.

Elle intègre Canal + en septembre 2007, pour décrypter le paysage audiovisuel, d’abord dans L’Edition Spéciale, présentée successivement par Samuel Etienne et Bruce Toussaint, puis dans La Nouvelle édition animée par Ali Baddou dès 2011.

« On réfléchit à une nouvelle chronique avec des humoristes tournants »

Parallèlement, Anne-Elisabeth Lemoine tient aussi une chronique sur France Info au sein de l’Hyper revue de presse jusqu’en 2012. Cette maman de deux garçons devient en 2014 l’un des piliers de l’access prime time de France 5.

>> A lire aussi : «C à vous»: Ségolène Royal aimerait «beaucoup» devenir chroniqueuse politique

Le C à vous à la sauce Lemoine continuera en septembre avec l’essentiel de l’équipe. Patrick Cohen et Maxime Switek devraient rester, alors que Matthieu Noël sera moins présent. « On réfléchit à une nouvelle chronique avec des humoristes tournants », explique-t-elle au Parisien, avant d’ajouter en riant : « Il va déjà falloir trouver une chroniqueuse pour me remplacer » ! L’éternelle chroniqueuse n’est plus.