«TPMP»: Cyril Hanouna critique la décision du CSA, Françoise Laborde réplique

POLEMIQUE L’animateur de C8 a critiqué la sanction du CSA, une attitude qui n’a pas plus à l’ex-membre du CSA…

Anne Demoulin

— 

L'animateur Cyril Hanouna.
L'animateur Cyril Hanouna. — Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8

« Le CSA veut arrêter TPMP », a réagi Cyril Hanouna ce jeudi à l’annonce de la sanction du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Celui-ci a décidé de priver de publicité pour trois semaines Touche pas à mon poste, le talk-show sur la chaîne C8, ainsi que 15 minutes avant et 15 minutes après sa diffusion pour deux séquences diffusées en novembre et décembre 2016 et qui avaient suscité des plaintes, l’une pour atteinte au respect de la personne humaine, l’autre pour atteinte au respect des droits des femmes.

« Le CSA veut absolument interdire “TPMP” »

En direct de TPMP, le trublion de C8 a estimé que la sanction du CSA mettait en péril l’émission. « Je vous le redis, le CSA veut absolument interdire "TPMP", ils cherchent des moyens détournés pour l’arrêter », a-t-il déclaré. Un préjudice pour la chaîne que l’animateur évalue entre 5 et 6 millions d’euros. La perte financière pour C8 serait plutôt évaluée entre 1,5 et 2 millions d’euros. D’autres sanctions pourraient tomber en raison du sketch homophobe qui avait provoqué un nouveau tollé en mai.

« Cette sanction c’est n’importe quoi ! »

L’animateur de Touche pas à mon poste ! préférerait reverser à des associations les recettes publicitaires du talk-show. « J’aurais préféré qu’on garde les pubs et qu’on les donne [le montant correspondant] à une association. Cette sanction c’est n’importe quoi ! » a jugé l’animateur.

« Le CSA applique la loi »

Une position qui n’a pas plu de Françoise Laborde, la sœur de Catherine, journaliste, membre de l’association Le Refuge et membre du CSA de janvier 2009 à janvier 2015 qui a rétorqué : « Parce que le CSA applique la loi et rien que la loi. Le troc ne fait pas partie des dispositions légales… » Pas sûr que ce soit la réponse soit du goût de Cyril Hanouna.