VIDEO. «Un immense honneur et bonheur»... David Pujadas a fait ses adieux aux téléspectateurs du 20 heures de France 2

AU REVOIR Après 16 ans à la présentation du journal télévisé, David Pujadas a dit au revoir aux téléspectateurs de France 2…

Benjamin Chapon

— 

David Pujadas a présenté son dernier JT sur France 2 le jeudi 8 juin 2017
David Pujadas a présenté son dernier JT sur France 2 le jeudi 8 juin 2017 — France 2

Il a ouvert sur l’info du jour : Donald Trump dans la tourmente, mis en cause par l’ex-directeur du FBI. Il a enchaîné sur les élections législatives en Grande-Bretagne, puis une enquête sur le non-cumul des mandats (clin d’œil ?). Il a ensuite lancé un sujet sur le retour du redoublement à l’école… Ça ressemblait à un journal télévisé comme les autres mais il s’agissait de son dernier. Jeudi soir, David Pujadas a dit au revoir aux téléspectateurs qui, pour certains, le suivent depuis 16 ans à 20 heures.

Au milieu du JT, Etienne Leenhardt, François Lenglet et Nathalie Saint-Cricq, figures de l’info sur France 2, ont débarqué sur le plateau, interrompant le journal pour rendre hommage à David Pujadas, visiblement surpris, puis ému. Ses désormais anciens collègues sont revenus dans une longue séquence sur sa carrière « comme un livre d’histoire », ses reportages à New-York, Téhéran ou en Crimée, ses meilleures interviews de Vladimir Poutine, Mick Jagger ou Bachar Al-Assad puis le meilleur du pire des personnalités politiques françaises de ces dernières années. Après quelques montages vidéos, les téléspectateurs ont aussi eu droit à une visite des coulisses du 20 Heures avec le rappel de quelques moments cocasses. Bref, ça ressemblait au pot de départ de votre collègue sympa de la compta.

« Lutter contre le conformisme »

David Pujadas a ensuite enchaîné sur son message d’adieu, remerciant les fidèles téléspectateurs et rappelant que son départ n’était « ni (s)a décision ni (s)on choix. » Consensuel et sobre (à peine un vague déraillement dans la voix), il a dit sa « gratitude et son immense honneur et bonheur » d’avoir pu vivre « cette grande aventure intellectuelle et civique ». Puis il a défini sa vision d’un journalisme « pédagogique et indépendant » qu’il a cherché à pratiquer pour lutter contre « la défiance grandissante du public » à l’égard des médias, dénonçant notamment le danger insidieux « du conformisme et du suivisme. »

>> Adieux de David Pujadas : Quinze ans de JT, quinze ans d'évolutions du monde de l'info

« Voilà, pardon d'avoir été un peu sentencieux. Tout n’a pas été rose ni parfait mais on apprend de ses erreurs », a poursuivi David Pujadas qui a remercié « toutes les équipes de France 2 » avant de souhaiter « belle route » à sa remplaçante, Anne-Sophie Lapix. Comme il le faisait depuis 16 ans, il a alors annoncé : « Tout de suite, la météo... » Le reste du programme de la soirée sur France 2 étant rendu inaudible par les applaudissements des équipes ayant envahi le plateau.

Des soutiens et des inquiètudes

Depuis l’annonce de son éviction, David Pujadas avait reçu de nombreux soutiens et marques d’affection de la part de personnalités du PAF, d’Elise Lucet à Gilles Bouleau, son concurrent sur TF1.

L’INA lui a rendu hommage sur son compte Twitter et Patrick Poivre d’Arvor a expliqué à 20 Minutes que « des présentateurs comme David et moi, je ne sais pas trop s’il y en aura plus tard… »

Il semble que les téléspectateurs regretteront le journaliste, du moins si l’on en croit les messages postés sur le compte Twitter de David Pujadas après qu’il a posté un message de remerciement, quelques heures avant de présenter son dernier JT.

L’annonce du départ de David Pujadas avait surpris les journalistes de France 2 et la méthode plutôt expéditive de Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévisions, inquiète les rédactions. Quelques jours après avoir affronté la grogne des équipes, Michel Field avait dû, à son tour, quitter son poste de directeur de l’information de France Télévisions. Très critiqué en interne, Michel Field est le dernier fusible de Delphine Ernotte qui a déjà annoncé qu’elle allait poursuivre sa transformation de l’info sur les chaînes publiques. A la rentrée prochaine, Anne-Sophie Lapix prendra le fauteuil de David Pujadas. Le mercato ne devrait pas s’arrêter là.

S’il a posté sur son compte Facebook plusieurs vidéos retraçant ses mérites à la tête du 20 Heures, David Pujadas ne s’est pas encore exprimé sur son sentiment ni sur son avenir. Patrick Poivre d’Arvor lui a souhaité « le meilleur » et est persuadé qu’il saura trouver de nouveaux défis. Oui, mais sur quelle chaîne ?