VIDEO. Le «prédateur» Robin, 11 ans, explique comment il a piégé l’émission «Quotidien»

TELEVISION Le YouTubeur de 11 ans a mené les équipes de Yann Bathès par le bout du nez…

Anne Demoulin

— 

Robin Loupy, a-t-il piégé l'équipe de «Quotidien».
Robin Loupy, a-t-il piégé l'équipe de «Quotidien». — Capture d'écran/TMC

L’arroseur, arrosé. La séquence où Robin, 11 ans, piège les équipes de Quotidien ce lundi fait le buzz. « Il y a énormément de proies pour un seul prédateur », confiait notamment le garçon au visage de poupon aux journalistes qui lui demandaient pourquoi il était présent au Get Beauty, le salon des YouTubeuses beauté. Des propos choquants dans la bouche d’un gamin de 11 ans, du pain béni pour l’équipe de Yann Barthès.

« Celui qui a tout compris. Il s’appelle Robin »

« C’est au milieu de cette foule de jeunes filles en fleur que nous avons trouvé notre héros du jour. Celui qui a tout compris. Il s’appelle Robin… », racontait la voix off, avant d’enchaîner sur un ahurissant micro-trottoir où le garçon expliquait face caméra qu’il « aime beaucoup les YouTubeuses, et les filles… » et qu’il est venu pour « observer », pour draguer « et tout ça ». « Je suis le seul garçon ici. Du coup, voilà… c’est plus simple pour moi ! », affirmait le préadolescent. Des propos immédiatement dénoncés par les féministes.

Quotidien a tout gobé, mais si vous faites partie du million d’abonnés de la chaîne YouTube GonzagueTV, le visage de Robin vous rappelle peut-être quelque chose… Le garçon participait à une caméra cachée. Dans une vidéo, postée ce mardi, le jeune homme explique comment il a piégé les équipes de Yann Barthès.

« Il a réussi à passer l’épreuve du montage »

« J’avais repéré l’équipe de Quotidien et je me suis approché d’eux avec le but de me faire interviewer », explique Robin Loupy, en compagnie de Gonzague. « Puis, j’ai commencé à leur dire des phrases un peu douteuses ». Le client parfait pour obtenir une séquence rigolote dans l’émission. Le piège se referme.

Si Yann Barthès, l’animateur du programme, n’a pas encore réagi, la prestation de Robin a été saluée par un membre de l’équipe de l’émission, interrogé par Le Parisien : «  C’est fort de sa part en tout cas, car il arrive à être naturel tout en sachant très bien ce qu’il veut dire. Il a réussi à passer l’épreuve du montage, là où on écarte parfois certains que l’on soupçonne de jouer un rôle. » Un nouveau défi relevé par GonzagueTV.