«TPMP»: Cyril Hanouna partant pour un buzzer contre les blagues homophobes

RENCONTRE Ce mercredi, Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, rencontrait Cyril Hanouna pour évoquer ses dérapages sexistes et homophobes dans «TPMP»...

Claire Barrois

— 

Ce qu'aurait pu être notre photo de Cyril Hanouna et Marlène Schiappa si nous avions assisté à leur rencontre.
Ce qu'aurait pu être notre photo de Cyril Hanouna et Marlène Schiappa si nous avions assisté à leur rencontre. — Photomontage / Stephane ALLAMAN / Jacques Witt / SIPA

Faire le malin sur Twitter, c’est facile, dans un ministère, un peu moins. Cet après-midi, Cyril Hanouna a rencontré la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa. 20 Minutes vous raconte ce qu’ils se sont dit, loin des frasques de Baba dans TPMP et sur Twitter.

Contrairement à ce qu’a affirmé l’animateur dans son tweet, Marlène Schiappa ne l’a pas « convoqué », mais « invité à discuter », a confié mardi l’entourage de la secrétaire d’Etat à 20 Minutes. « Elle l’estime, mais elle pense qu’il surfe sur une homophobie du quotidien, très présente en France, et elle voulait lui faire part de chiffres sur les suicides ou les agressions de jeunes homosexuels pour qu’il prenne conscience des difficultés de la communauté LGBT. » L’entretien a-t-il porté ses fruits ?

Une « discussion cordiale »

Selon nos informations, l’entretien de ce mercredi a duré une demi-heure durant laquelle la secrétaire d’Etat et Cyril Hanouna ont eu « une discussion cordiale ». La ministre a insisté sur le fait qu’elle était contre le lynchage médiatique, mais que l’animateur avait une responsabilité importante. Ce dernier a affirmé avoir conscience de cette responsabilité, et encore plus depuis le canular homophobe.

>> A lire aussi : «Touche pas à mon poste», c’est fini (enfin sous sa forme actuelle)

Marlène Schiappa a profité de cet entretien pour remettre à Cyril Hanouna le rapport SOS Homophobie 2017 et des infographies sur les peines encourues en cas d’agression sexuelle, des plus graves aux plus bénignes.

Transformer les blagues homophobes « cool » en blagues « honteuses »

La secrétaire d’Etat a insisté sur le fait qu’il était important que TPMP rende les blagues homophobes, graves et honteuses. Elle a proposé à Cyril Hanouna d’avoir un panneau sur lequel seraient inscrites les peines encourues à portée de main qui signalerait « un franchissement de ligne jaune ». Lui a évoqué la possibilité d’utiliser un buzzer.

« Cyril Hanouna et son entourage ont été très sensibles à la proposition de signaler les blagues qui vont trop loin, à laquelle ils ont promis de réfléchir », nous a-t-on affirmé. Marlène Schiappa a insisté sur le fait que le moyen de signaler l’homophobie devait « être fort et impactant ». Reste à voir si Baba suivra ses recommandations.