Polémique: Hanouna affirme qu'il va continuer «à rire de tout et de tous»

MEDIAS L’animateur vedette de C8 entend continuer à présenter en direct « Touche pas à mon poste » malgré les controverses…

N. Se. avec AFP

— 

Cyril Hanouna présente « Touche pas à mon poste » sur CB.
Cyril Hanouna présente « Touche pas à mon poste » sur CB. — Cyrille GEORGE JERUSALMI/C8

Dans le viseur du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) depuis plusieurs mois, et encore d’avantage ces derniers jours après la diffusion d’un canular jugé homophobe ayant suscité des milliers de plaintes de téléspectateurs, Cyril Hanouna ne conçoit pas pour autant enregistrer son émission afin d'éviter les dérapages.

>> A lire aussi : VIDEO. Canular homophobe sur «TPMP»: En boycottant Cyril Hanouna, les marques sont-elles sincères?

« C’est le direct qui donne sa vérité à un programme. C’est ma marque de fabrique », explique dans le Journal du dimanche l’animateur de « Touche pas à mon poste ». « Avec le direct, je me mets à nu : avec mes émotions, mes peines, mes conneries et mes sorties de route. En 1.000 émissions, sur cinq ans, j’ai dû connaître une huitaine de dérapages », se défend Cyril Hanouna.

Après avoir fait son mea culpa cette semaine sur le site de Libération, il exprime à nouveau des « regrets » dans le JDD. Tout en faisant aussi part de sa « colère » : « Certains médias se sont précipités sans discernement, ni vérification, pour me caricaturer en être sectaire ou homophobe. Ces accusations sont aussi graves qu’infondées. » « Je continuerai (…) à rire de tout et de tous ! », affirme Cyril Hanouna, alors qu’une procédure de sanction a été ouverte contre la chaîne C8 par le CSA. L’animateur et producteur « envisage » néanmoins de « faire évoluer » son émission. « Nous réfléchissons à des changements éditoriaux substantiels », ajoute-t-il.

Suite à l’émotion provoquée par ce canular et ses conséquences sur l’un des jeunes hommes piégés, ou éviter le bad buzz, une cinquantaine d’annonceurs ont suspendu la diffusion de publicité pendant le créneau horaire de l’émission.