Présidentielle: Finalement, tous les candidats participeront au débat sur France 2 jeudi

TELEVISION Michel Field, le directeur de l’info de France Télévisions, a confirmé la présence des onze candidats…

20 Minutes avec AFP
— 
Les onze candidats à l'élection présidentielle dans «Le Grand Débat» sur  BFM TV et CNEWS, le 4 avril 2017.
Les onze candidats à l'élection présidentielle dans «Le Grand Débat» sur BFM TV et CNEWS, le 4 avril 2017. — Lionel BONAVENTURE / AFP

La fin d’un suspense insoutenable. Finalement, « tous » les candidats à la présidentielle participeront jeudi soir à l’émission politique organisée par France 2, a assuré ce mercredi le directeur de l’information de France Télévisions Michel Field. « Ils y seront tous », a-t-il déclaré sur France Inter.

Le CSA s’était inquiété mardi de « l’absence de confirmation explicite » de la présence de l’ensemble des onze candidats à l’émission et avait prévenu que « toute renonciation tardive » ne donnerait pas obligatoirement droit à une compensation d’antenne.

« On ne va pas aller vers la politique spectacle »

Michel Field a défendu le « format inédit » de cette émission - des entretiens individuels entre les candidats et les journalistes, suivis d’éventuels droits de réponse et de conclusions, au lieu d’un débat à onze comme initialement envisagé. « Le débat, c’est formidable, c’est les » punchlines «, (…) les petites phrases, (…) les postures » mais « trois jours avant le scrutin, ce n’est pas de ça dont les citoyens ont besoin », a-t-il affirmé.

« On ne va pas aller vers la politique spectacle » mais « une forme sérieuse, cadrée, statutaire », a-t-il dit. « La boussole, c’est le programme », l’objectif est d'« éclairer les citoyens ». En accord avec les candidats, « il y aura un tronc commun sur le pouvoir d’achat, le chômage, une ou deux questions de précision du programme », puis « une question ou deux portant sur l’international, la France, l’Europe », a indiqué Michel Field. « Puis on offre aux candidats une carte blanche sur la thématique de leur choix ».

Enfin, concernant les craintes des candidats de s’exprimer à 24 heures seulement de la période de réserve, France 2 s’est engagée par écrit (et en vertu du code électoral), à leur donner la possibilité de s’exprimer à nouveau vendredi, lors de la matinale et le 18h-20h de France Inter, ou dans le 20 heures de France 2.

Un dimanche sous le signe de l’incertitude

Concernant la soirée électorale dimanche soir, France 2 va s’en tenir à une « grande prudence », a-t-il déclaré. « On va faire apparaître normalement les deux finalistes, leurs avatars vont s’afficher à l’écran », mais « si on n’est pas sûr de notre coup, il n’y en aura pas deux, il y en aura trois ou quatre à 20 h 00 », a expliqué Michel Field.

Le dispositif prévu « va mêler, c’est une grande première à la télé, à la fois le studio réel, la réalité augmentée et le studio virtuel », a-t-il précisé.

L’élection occupera l’antenne « 24 heures chrono ». La soirée électorale sera en effet suivie d'« une nuit présidentielle » avec « des débats jusqu’à 3 h 00 du matin » puis des documentaires historiques. Lundi, une édition spéciale se tiendra « absolument toute la journée », a détaillé Michel Field.