Séries Mania: Vous souvenez-vous de «Pause-Café»?

TEMOIGNAGES Racontez-nous vos souvenirs de la série culte française « Pause-Café » à laquelle le Festival Series Mania rend hommage ce mardi en présence de Véronique Jannot…

Anne Demoulin
— 
Véronique Jannot campe Joëlle Mazart dans la série française des années 1980, l’inoubliable Joëlle Mazart de la série française « Pause Café ».
Véronique Jannot campe Joëlle Mazart dans la série française des années 1980, l’inoubliable Joëlle Mazart de la série française « Pause Café ». — JAMES/TF1/SIPA

Plus de trente-cinq ans après sa diffusion, dans le cœur de nombreux Français, Véronique Jannot est toujours Joëlle Mazart dans la série « Pause-Café ». Pour tous les nostalgiques de la télévision française des années 1980, l’actrice reviendra sur cette expérience lors de la projection, ce mardi à 17h30 au Forum des images, des deux premiers épisodes de « Pause-Café » dans le cadre d’une nouvelle section du Festival Séries Mania en partenariat avec l’INA, baptisée « Séries des années 80 : La France tranquille ».

La banlieue dans les années 1980

« Pause-Café », créée par Georges Coulonges, débarque sur TF1 le 12 février 1981. Après six épisodes de cinquante-deux minutes, la série revient l’année suivante rebaptisée du nom de son héroïne, « Joëlle Mazart », pour une nouvelle salve de six épisodes. Une troisième saison sera créée sept ans plus tard en 1989, sur la chaîne, désormais privée, TF1, sous le titre « Pause-Café, pause tendresse ».

Alors qu’on ne cesse de répéter qu’aujourd’hui les séries françaises ne savent pas observer la réalité sociale de notre pays, qu’elles sont frileuses et qu’elles l’étaient davantage hier, « Pause Café » sert de contre-exemple en mettant en scène une jeune assistante sociale, Joëlle Mazart qui tentait de résoudre les problèmes scolaires et familiaux des élèves d’un lycée de banlieue en leur offrant une oreille attentive en leur offrant un café.

Un regard sur la France des années 80

Guère plus âgée que ces derniers, mais prenant son rôle très à cœur, Joëlle Mazart, surnommée « Pause Café », réussira à s’imposer auprès d’eux, des professeurs, et surtout auprès du proviseur magnifiquement interprété par le comédien Jacques François.

En 1981, à l’aube de l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand, la série pose un regard très juste sur la France progressiste du début des années 1980 et la jeunesse des banlieues défavorisée, pas encore touchée par le communautarisme. La série a été tournée au Lycée Pablo Picasso de Fontenay-sous-Bois.

>> Vous adoriez cette série ? Racontez-nous vos souvenirs autour de cette « madeleine » télévisuelle… (Mais si, côté séries françaises des années 1980, vous étiez plutôt team « Papa Poule », team « Commissaire Moulin » ou team « Maguy », racontez-nous aussi…)