«Dix pour cent»: Comment la série décolle vraiment avec cette deuxième saison

TELEVISION La deuxième saison de la série sur les agents artistiques débarque ce mercredi à 21 heures sur France 2…

Clio Weickert

— 

La saison 2 de «Dix pour cent» débarque mercredi sur France 2
La saison 2 de «Dix pour cent» débarque mercredi sur France 2 — Christophe BRACHET - MONVOISIN PRODUCTIONS / MOTHER PRODUCTIONS /FTV

Grey’s Anatomy, grand maître des soirées du mercredi ? Peut-être plus pour très longtemps. Car un concurrent de taille débarque ce soir à 21 heures et risque bien de rebattre les cartes : Dix pour cent. Près de dix-huit mois après son lancement sur France 2 en octobre 2015, la série française sur le quotidien des agents des stars de cinéma fait (enfin) son grand retour, et envoie du très lourd. 20 Minutes vous explique comment Dix pour cent décolle vraiment avec cette deuxième saison.

>> A lire aussi: Non, François Hollande ne sera pas au casting de la saison 3 de «Dix pour cent»

Hicham Janowski vient foutre le dawa

A la fin du dernier épisode de la première saison, nous avions laissé les agents d’ASK dans la plus grande incertitude, un contrôle fiscal sur le dos. C’est donc sans grande surprise que nous retrouvons Andréa Martel (Camille Cottin), Mathias Barneville (Thibault de Montalembert), Gabriel Sarda (Grégory Montel) et cie toujours menacés par cette épée de Damoclès nommée faillite. Mais ça, c’était avant Hicham Janowski.

Assaad Bouab interprète Hicham Janowski le nouveau patron de l'agence ASK
Assaad Bouab interprète Hicham Janowski le nouveau patron de l'agence ASK - Christophe BRACHET - FTV / Mon Voisin Productions - Mother Production

Interprété par Assaad Bouab (Braquo, Homeland), ce « self-made-man » millionnaire, ami d’enfance d’Andréa, rachète l’agence et apporte une bouffée d’air frais à nos héros, et à la série. Mais aussi un sacré coup de fouet. Étranger à ce monde glamour du cinéma français, Hicham va véritablement foutre le dawa au sein de l’agence, en tentant d’imposer un management frontal, tout en trivialité. « J’avais envie d’un personnage avec une énergie différente, a expliqué la créatrice de la série Fanny Herrero, un personnage qui vienne bousculer tout ce monde, un vrai objet de désordre. » Un élément perturbateur de taille en effet, et une entrée en la matière réussie pour Assaad Bouab.

Des guests de luxe

Julie Gayet, JoeyStarr, Cécile de France ou encore Audrey Fleurot avaient donné de leur personne en saison 1 pour lancer la série. En saison 2, la renommée de ceux que l’on nomme les « guests » monte d’un cran. Si Virginie Efira ouvrira le bal aux côtés de son mari fictif Ramzy, Fabrice Luchini illuminera le deuxième épisode et Isabelle Adjani pointera le bout de son nez dans le troisième. Et qui pour clore la série ? Une certaine Juliette Binoche…

Juliette Binoche clôturera cette 2e saison
Juliette Binoche clôturera cette 2e saison - Christophe BRACHET - FTV / Mon Voisin Productions -Motherproductions

Mais là où les créateurs de la série sont vraiment des petits malins, c’est qu’il y en a pour tous les goûts, pour les jeunes et les moins jeunes, puisqu’on passe d’un épisode à l’autre de Guy Marchand (particulièrement émouvant)… à Norman. Sans oublier Julien Doré, sorte de personnage fil rouge de cette saison, qui dévoile une nouvelle facette de son talent dans la peau d’un réalisateur à succès, portant ici le projet d’une « comédie musicale érotique » dont le titre phare s’intitule L’océan jouit. On ne vous en dit pas plus.

Une montée en puissance des « récurrents »

Binoche, Adjani, Luchini… C’est bien beau mais on en oublierait presque ceux qui font tourner la boutique : les agents. Des « récurrents » de la série qui n’ont rien à envier à leurs clients, les étoiles du cinéma. Les téléspectateurs découvriront des facettes inédites de ces gestionnaires de carrière « ridiculement humains » : la passion dévorante (et le côté obscur) de Gabriel pour sa tendre Sophia (l’hôtesse d’accueil d’ASK jouée par Stéfi Celma), la fougue et les fêlures de la coriace Andréa, l’histoire d’amour entre Guy Marchand et Arlette (inspirée de la vraie histoire de son interprète Liliane Rovère), ou encore la perte de contrôle totale du psychorigide Mathias.

Noémie Leclerc (Laure Calamy) et Mathias Barneville (Thibault de Montalembert) n'ont pas fini de vous surprendre
Noémie Leclerc (Laure Calamy) et Mathias Barneville (Thibault de Montalembert) n'ont pas fini de vous surprendre - Christophe BRACHET - MONVOISIN PRODUCTIONS / MOTHER PRODUCTIONS /FTV

« Il se laisse grignoter de partout dans toute la saison, a expliqué Thibault de Montalembert à 20 Minutes. Tout lui échappe et tout d’un coup c’est un homme fragile, un homme normal qui a des côtés insupportables et d’autres touchants ». Si la première saison l’avait esquissé, la deuxième vient confirmer la réelle capacité de Dix pour cent à faire autant rire que pleurer. Grey’s Anatomy peut vraiment se faire des cheveux blancs.