VIDEO. «ONPC»: «Le jour où vous arriverez au pouvoir, vous me virerez», lance Ruquier à Philippot

POLITIQUE Samedi soir, le frontiste Florian Philippot et Laurent Ruquier ont eu des échanges tendus...

F.R.

— 

Florian Philippot et Laurent Ruquier dans «On n'est pas couché» diffusé le 1er avril 2017.
Florian Philippot et Laurent Ruquier dans «On n'est pas couché» diffusé le 1er avril 2017. — Capture d'écran France 2

Il y a deux semaines, la venue de Florian Philippot dans On n’est pas couché, avait donné lieu à des échanges tendus entre le vice-président du Front national et Laurent Ruquier. Rebelote ce samedi, lorsque le frontiste y est allé de son reproche : « Vous avez toujours dit que vous refusez d’avoir un représentant FN dans votre émission, comme si elle vous appartenait. » (à partir de 46 minutes et 26 secondes dans la vidéo ci-dessous)

« Le jour où vous arriverez au pouvoir, vous me virerez sans problème, a rebondi l’animateur. (…) J’assume, vous n’arrêtez pas de dire que je suis un militant anti-Front national… » Ce à quoi Florian Philippot a rétorqué : « Vous l’avez dit. » « Eh bien, écoutez, vous me complimentez », a répondu Laurent Ruquier avec le sourire, sous les applaudissements d’une partie du public.

« Quand Franck de Lapersonne animera une émission… »

« Vous êtes contre 30 % de vos téléspectateurs ? » a ensuite lancé l’homme politique en faisant référence au pourcentage estimé d’électeurs FN. Réponse de l’animateur : « Non, car j’imagine que s’ils n’aiment pas cette émission, ils ne la regardent plus. Il faudrait vraiment qu’ils soient cons, alors. (…) Est-ce que vous, quand vous aurez vos animateurs en place, car vous les aurez, quand Franck de Lapersonne [le comédien qui a annoncé son soutien à Marine Le Pen] animera une émission, je ne suis pas sûr qu’il plaira à 70 % des autres téléspectateurs. »

La blague n’a pas fait rire Philippot qui a rebondi : « En prenant cet exemple par l’absurde, vous démontrez donc que les animateurs sont choisis en fonction d’orientations politiques. » « Je n’ai pas été choisi en fonction de mes orientations politiques. Qui m’a choisi ? » a alors demandé Laurent Ruquier qui n’a jamais caché que son cœur était  à gauche sur l’échiquier politique et qui anime On n’est pas couché depuis 2006.

« Si l’audience vous permet encore d’exister »

« J’ai des idées, mais je ne suis pas militant de quelque parti que ce soit », a insisté l’animateur face à son interlocuteur. Des propos qui font écho à ceux qu’il a tenus lors de l’émission diffusée le 18 mars : « Je ne suis pas militant contrairement à vous, je n’ai pas de carte, je n’appartiens à aucun parti. Vous m’avez déjà vu dans un meeting, monsieur Philippot ? »

« Et si vous êtes au pouvoir, qu’est-ce qu’il risque ? » a demandé, quelques instants avant la conclusion, Yann Moix au vice-président du FN. « Il ne risque rien du tout, mais je crois que c’est lui qui a dit :"Mon émission n’existera plus", ce qui est faux. » « Oh, c’est une bonne nouvelle que vous m’annoncez ! » s’est amusé Laurent Ruquier. Et Florian Philippot de revenir à la charge : « Enfin, si l’audience vous permet encore d’exister… » Mais Laurent Ruquier n’était pas prêt à se laisser faire : « Ecoutez, l’audience est bonne, sinon vous ne seriez pas là, vous iriez dans une autre émission. »