«ONPC»: Hervé Mariton exaspère en plaidant pour une augmentation de la rémunération des parlementaires

CLASH Invité de l’émission de France 2 ce samedi, le député LR de la Drôme a fait l’unanimité contre lui…

D.B.

— 

Hervé Mariton à Paris.
Hervé Mariton à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

Pas facile de venir soutenir la candidature de François Fillon pour la campagne présidentielle sur le plateau d’On n’est pas couché samedi soir. Mais après avoir reçu une salve de critiques alors qu'il défendait le candidat, le député LR de la Drôme, Hervé Mariton a poussé le bouchon encore plus loin, en évoquant la rémunération des députés et en plaidant pour leur augmentation. « Un député gagne un peu plus de 5.000 euros nets », a-t-il déclaré, en omettant au passage les avantages auxquels ont droit en sus les députés.

Mais Hervé Mariton s’est ensuite laissé aller à des comparaisons étranges : « Un professeur d’université est mieux payé aujourd’hui qu’un parlementaire. Et en plus, la plupart des professeurs d’université ont des activités de consultants par ailleurs. Il y a un sujet », a-t-il indiqué. Avant de comparer sa rémunération avec celle de Laurent Ruquier : « Vous, en une soirée, vous gagnez beaucoup plus que ce que je gagne en un mois », a-t-il ajouté.

« On ne parle pas comme un boutiquier »

Des réflexions qui ont suscité l’indignation des autres invités de l’émission à commencer par Lambert Wilson. « C’est comme avec Fillon, vous allez avoir du mal à attendrir les Français sur le sort des députés », a lancé l’acteur à Hervé Mariton. Le député LR ne s’est pas laissé décontenancer pour autant : « Il ne me paraît pas invraisemblable de faire une comparaison entre la rémunération d’un parlementaire et ce qu’est la rémunération moyenne d’un cadre en France (…)», a-t-il insisté.

Ce qui a fini par faire bondir la journaliste Isabelle Saporta, invitée de l’émission. « Normalement, quand on s’engage en politique, c’est que l’on a une certaine idée de la France. Et on ne parle pas comme un boutiquier en essayant de se comparer avec qui gagne plus de pognon que moi. Ce n’est pas possible, c’est inaudible, c’est insupportable ! », lui a-t-elle opposé. « On dit que ce n’est pas bien d’avoir des conflits d’intérêts dans tous les sens et vous, vous dîtes "vous n’avez qu’à nous donner plus de pognon, on sera moins tenté". C’est insupportable. »

Un dialogue qui a suscité des réactions plus ou moins agacées sur Twitter.