Alec Baldwin arrivant aux studios ABC à Los Angeles
Alec Baldwin arrivant aux studios ABC à Los Angeles — WENN

TELEVISION

Alec Baldwin va arrêter d’imiter Donald Trump

Le comédien considère que la plaisanterie a assez duré…

Alec Baldwin a décidé que ses imitations de Donald Trump devaient prendre fin. Depuis qu’il s’est lancé dans des imitations régulières de celui qui est passé de candidat à président des Etats-Unis sur le plateau du Saturday Night Live, le comédien a gagné en popularité, à l’instar de l’émission à qui il a permis d’atteindre des scores d’audience historiques.

Alec Baldwin est aussi confondant dans son rôle que Will Ferrell l’était dans celui de George W. Bush, mais pour le comédien, il est temps d’arrêter. Non pas que l’envie lui manque, mais comme il l’a expliqué à Mario Lopez sur Extra, le mauvais esprit de Donald Trump a vraiment fini par ne plus l’amuser. « A part dans son programme, qu’on a le droit de détester, je pensais qu’il se calmerait un peu, a-t-il confié. Mais la malveillance de ce gouvernement commence à inquiéter les gens, et c’est pour ça que je vais arrêter les imitations. Je ne sais pas s’ils vont encore la supporter longtemps. »

>> A lire aussi : VIDEO. Alec Baldwin se paye (encore) Donald Trump

Peut-être que Johnny Depp, qui avait lui aussi offert au site Funny or Die une imitation très perturbante de Donald Trump pourra prendre la relève…

Les plus courtes sont les meilleures

La semaine dernière, Alec Baldwin annonçait qu’il allait participer à l’écriture d’un vrai faux livre signé Donald Trump avec l’auteur Kurt Andersen. Prévu pour la fin de l’année, on ne sait pas encore si sa décision invalide son projet, mais aujourd’hui, le comédien semble bien trop mépriser son sujet pour continuer de s’en inspirer correctement. « Trump est vraiment très mauvais joueur. Il continue de nourrir de la rancœur et de la colère. On a juste envie de le prendre entre quatre yeux et de lui dire,” T’as gagné !” », a ajouté celui qui a régulièrement eu droit à son lot d’insultes sur Twitter de la part du président.

Alec Baldwin avait enfilé le costume présidentiel pour la première fois à l’automne dernier. Il avait déjà raconté que l’idée lui était venue spontanément lors des répétitions d’un épisode du Saturday Night Live mais qu’il n’avait jamais essayé d’imiter Donald Trump auparavant.

Aujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence, les meilleures choses ont une fin, et Donald Trump va devoir se trouver un nouveau meilleur ennemi maintenant qu’il ne pourra plus compter sur Alec Baldwin pour lui régler son compte.